Au cours de cette soirée, les dix-huit étudiantes et étudiants de troisième année de l’école supérieure du Cndc vous présenteront un extrait de Pororoca, pièce de Lia Rodrigues et une étude composée à partir des principes du répertoire de William Forsythe.

Pororoca, recréation d’un extrait du spectacle
Un atelier d’un mois avec la chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues a permis aux étudiant·es de se familiariser avec sa démarche artistique et politique et de recréer avec elle un extrait de sa pièce Pororoca (présentée pour la première fois en 2009 au Quai). En langage indigène tupi, "Pororoca" signifie "Le bruit qui détruit". Il désigne un mascaret, une vague spectaculaire produite par la marée de l’océan Atlantique qui remonte le fleuve Amazone à contre-courant. Pour Lia Rodrigues, le mot devient métaphore de la rencontre des différences. La scène s’agite alors d’une houle incessante, une vague fougueuse et multicolore se gonfle, roule, se brise et se reforme, nourrie des corps, des mouvements, des énergies et des émotions de chacun·e des danseuses et danseurs.

Étude à partir de principes du répertoire de William Forsythe
Les étudiantes et étudiants de l’école du Cndc présentent une étude composée avec les danseuses et danseurs Cyril Baldy et Katja Cheraneva à partir de principes du répertoire de William Forsythe, en particulier ceux à l’œuvre dans la pièce Sider. Celle-ci, imprégnée du rythme et du ton du théâtre élisabéthain, tisse subtilement modèles linguistiques et danse contemporaine et jette un pont entre la parole et le mouvement. Les danseurs se sont immergés dans la pièce, en ont démêlé les principes chorégraphiques, puis les ont interprétés à leur façon pour en chorégraphier une nouvelle version, la leur, unique.

Organisateur

CNDC

Accessibilité

  • Adapté pour l'handicap Moteur
Festival Conversations

Infos pratiques

Date

Le 23.03.2024 de 19:00 à 20:00

Tarifs

5 euros

Lieu
Le Quai
Esplanade Jean-Claude Antonini
Angers
Réservation

Réservation possible

Tel : 02 41 22 20 20
La newsletter