Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Regards: Résistance et Déportation à Angers, de 1939 à 1945

Menu
  • Partagez sur

Laissez-vous interpeller par ces Regards d’Angevins: 22 portraits de résistants et de déportés pour éclairer la Seconde Guerre mondiale.

"Une guerre, ce sont des femmes, des hommes, des enfants: autant de visages, de REGARDS qui éclairent un conflit vieux de soixante-seize ans.

Une guerre, ce sont des acteurs, souvent ordinaires, parfois extraordinaires, des innocents, des femmes résistantes, des familles déportées, des grandes figures qui appellent le respect et des noms sans visage car assassinés si jeunes, comme Henriette Josefowicz, déportée à l’âge de 18 mois parce que Juive, et que les nazis ne prendront pas la peine de photographier.

Entre l’été 1944 et mai 1945 les troupes soviétiques et les armées alliées libèrent peu à peu les camps de concentration nazis. Dans la nuit du 8 au 9 mai 1945, la capitulation de l’armée allemande met fin aux hostilités sur le continent européen. Ces REGARDS vous sont proposés à l’occasion des commémorations de ces deux événements.

Laissez-vous interpeller par ces REGARDS d’Angevins qui nous permettent d’être libres aujourd’hui. Vous reconnaitrez leurs noms, donnés à une école, une place, un boulevard... Découvrez leur histoire afin qu’elle ne se reproduise pas.

Cette exposition, installée du 20 avril au 9 mai 2021 sur le bien-nommé boulevard de la Résistance-et-de-la-Déportation, se compose de vingt-deux portraits regroupés en six thématiques. Ils ont été choisis pour incarner la grande Histoire dans la petite histoire angevine, celle qui, jalonnée d’événements personnels, est encore si proche de nous."

Karine Engel
Adjointe à la Citoyenneté
et aux Anciens Combattants

Un extrait de cette exposition est disponible en version nomade (supports roll up) et peut être emprunté par toute structure souhaitant la faire découvrir autour d’elle. Vous pouvez adresser votre demande au service des Relations publiques de la Ville d’Angers.

Le réseau Honneur et Patrie

Les résistants de la première heure

Les grandes figures de la Résistance angevine

Les élèves de l’école normale

Les femmes dans la Résistance

Les déportés raciaux

La Ville d’Angers adresse ses sincères remerciements à l’ensemble des institutions et particuliers qui ont apporté leur concours à la réalisation de cette exposition: Elisabeth Verry et Pascal Tellier (archives départementales de Maine-et-Loire);  Sylvère Vesnier (Office national des anciens combattants et victimes de guerre); Hélène Cabrillac (présidente des Amis de la fondation pour la mémoire de la Déportation – 49); Bertrand Gogendeau (président du Comité départemental de la Résistance, de la Déportation et de la Victoire, et délégué départemental de la Fondation de la France libre); Alain Jacobzone (historien).
Avec la participation du musée de l’Ordre de la Libération et Yad Vashem - Institut international pour la mémoire de la Shoah.

Exposition créée au printemps 2021, à l’occasion des commémorations du dimanche 25 avril (Journée nationale du souvenir de la Déportation) et du 8 mai 1945 (victoire des forces alliées sur l'Allemagne nazie et fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe).

La newsletter
63538