Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Maison de quartier Le Trois-Mâts

Menu
  • Partagez sur

Une maison de quartier transformée

La maison de quartier le Trois-Mâts s’est agrandie grâce à une extension réalisée à l’arrière du bâtiment. Imaginée dès la création de l’équipement en 1997, elle est opérationnelle depuis la rentrée 2021. Cet agrandissement s’est accompagné d’une rénovation et d’une restructuration des espaces, menée par la Ville d’Angers en partenariat avec l’association Le Trois-Mâts.

Objectif: adapter cet équipement de quartier au plus près des besoins actuels et futurs des habitants.

350 m² supplémentaires et des espaces rénovés

1 - Modernisation de la salle de spectacles.

2 - Création d’une extension à l’arrière du bâtiment: salle de danse, salle d’activités, salle multimédia, espace d’exposition, salle de réunion.

3 - Création d’un toit terrasse équipé de carrés-potagers pédagogiques.

4 - Création d’un espace d’accueil unique, d’un lieu de convivialité ouvert à tous (café, salon) et rénovation des bureaux.

5 - À l’étage, climatisation de la bibliothèque municipale des Justices.

Le Trois-Mâts se met au vert

Ce bâtiment témoigne d’une architecture de type industriel, porté par ses matériaux en béton, acier et verre. Pour répondre aux enjeux actuels de la transition écologique, l’extension est réalisée à partir de matériaux biosourcés: béton de chanvre pour les murs de façade, chaux pour les enduits et bambou pour la pergola du toit terrasse.

En remplacement du traditionnel béton, c’est le chanvre qui a été choisi pour son faible impact sur l’environnement (ressource renouvelable, plante zéro déchet, pas d’irrigation ni de traitement phytosanitaire) et ses propriétés isolantes (réduction du bruit ambiant, atmosphère saine et régulation hygrométrique).

Angers, capitale européenne de l’industrie chanvrière
Des années 1850 jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, Angers rayonne sur la filature, la corderie et le tissage à partir de la culture du chanvre dans ses campagnes grâce à l'entreprise Bessonneau. En 1920, la société emploie près de 10000 personnes, s’étend sur 35 hectares et possède sa propre gare, son infirmerie, sa colonie de vacances, son harmonie musicale et son club sportif avec son stade: actuels SCO d’Angers et stade Raymond-Kopa.

L'art urbain s'invite en façade

La façade du bâtiment accueille une grande œuvre murale, côté place des Justices.

Projet initié par "Angers, l’art à ciel ouvert" (lauréat du budget participatif 2018), cette fresque a été réalisée par deux artistes belges, Phayam Productions, dans le cadre de l’édition 2021 de l’événement d’art urbain Échappées d’art.

La newsletter
63494