Dans une mise en scène entre danse et théâtre, Maguy Marin interroge l’impact de la profusion d’informations sur les corps et les esprits à l’ère de la communication de masse. Sur fond de constats dystopiques, la chorégraphe use de l’humour et de la libre association comme d’un ultime électrochoc.

La danse côtoie souvent le théâtre chez Maguy Marin, les questionnements politiques s’y distillent aussi. Avec May B, l’un des plus grands succès de la danse contemporaine française, l’élève de Maurice Béjart composait une errance dionysiaque, aussi expressionniste qu’existentielle. Quarante-deux ans plus tard, sa nouvelle création pour sept interprètes explore ce que l’hyperconnexion et la surveillance de masse font aux corps. Comment trouver un libre arbitre dans les flux d’informations auxquels nous avons accès ? De quelle manière le marketing et les réseaux sociaux nous influencent-ils ? Sommes-nous complices, coupables ou victimes d’un nouvel opium ? En convoquant l’humour pour déjouer le tragique, la chorégraphe met sur le même plan matières corporelles, vocales, musicales et plastiques. Une manière de faire écho à la profusion des images dans laquelle on se noie, mais d’où peuvent jaillir de nouvelles formes de luttes.

Organisateur

CNDC

Accessibilité

  • Adapté pour l'handicap Moteur

Infos pratiques

Date

Le 16.01.2024 de 20:00 à 21:00

Tarifs

25 euros, tarifs réduits de 8 à 18 euros, tarifs abonnés

Lieu
Le Quai
Esplanade Jean-Claude Antonini
Angers
Réservation

Réservation possible

Tel : 02 41 22 20 20
La newsletter