Culture

À l’occasion de la venue d’Isabelle Simler du 13 au 16 décembre, la bibliothèque-ludothèque Monplaisir dresse le portrait d’une autrice-illustratrice à (re)découvrir.

Diplômée des Arts décoratifs de Strasbourg, autrice et illustratrice pour l’édition et la presse, Isabelle Simler a travaillé plusieurs années dans les domaines de la publicité et du dessin animé, en tant que réalisatrice, scénariste et illustratrice.

Depuis 10 ans, elle se consacre à la littérature jeunesse et nous offre un univers singulier, entre documentaire et fiction, avec une identité graphique très personnelle.

Grand prix de l’Illustration jeunesse édition 2022 pour son album Les Idées sont de drôles de bestioles, elle est aujourd’hui considérée comme une autrice phare de la littérature jeunesse.

Quelle est l’histoire de votre premier dessin ? Qu’est-ce qui vous a donné envie d’en faire votre métier ?
Je ne me souviens pas de mon premier dessin car il remonte à vraiment loin. Comme tous les enfants, j'ai commencé à dessiner petite et je n’ai pas arrêté en grandissant. J’avais une mamie et une maman qui aimaient dessiner pour leur plaisir. Ce sont elles aussi qui m’ont donnée envie de continuer à dessiner. Vers 14 ans, j’ai réalisé que le dessin était quelque chose de précieux, un endroit de liberté, un endroit protégé et aussi un moyen de se singulariser. C’est aussi à ce moment-là que j’ai pensé que je voulais en faire mon métier.

Dans quelles conditions aimez-vous travailler ? En musique, devant une vidéo, la radio, dans un bureau isolé, chez vous… ?
La plupart du temps je travaille seule chez moi mais il m’arrive parfois de travailler au café, dans un train, à l’hôtel… J’écoute parfois de la musique ou des émissions radio mais la plupart du temps j’aime être au calme.

Quelles techniques de dessin utilisez-vous depuis vos débuts ? Quelles ont été les évolutions de votre style ?
J’ai essayé de nombreuses techniques mais celle qui me correspond le mieux, c'est le dessin au trait. J’aime dessiner avec une certaine précision et en couleurs dès le premier jet. Lorsque je dessine sur papier, j’utilise principalement des crayons de couleurs et des feutres noirs fins ou des stylos à bille. C’est ainsi que je réalise les premières esquisses de mes albums. Et lorsque l’idée se précise, c’est généralement au stylet, sur une tablette graphique que je poursuis les planches de mes albums. Ma façon de dessiner s’est construite avec le temps. Le dessin est un apprentissage long, continu et quotidien.

Exposition du 31 octobre au 6 janvier.
Bibliothèque-ludothèque Monplaisir – 7, rue de Haarlem

Isabelle Simler sera présente du 13 au 16 décembre et animera plusieurs rendez-vous : atelier familial, broderie et dessin numériques, atelier professionnel, apéro-dédicace avec la librairie La Luciole.

Programme complet sur le site des bibliothèques.

La newsletter