Conçu comme un parcours artistique urbain, le projet Echappées d’art est une manifestation d’art contemporain lancée par la Ville d’Angers.

Se balader dans l’espace public et au détour d’une rue, d’une place, se laisser surprendre par des créations contemporaines, tel est le principe d’Echappées d’Art.

En connivence avec le patrimoine exceptionnel de la ville, les œuvres produites s’invitent pour dévoiler de nouveaux points de vue, activer notre imaginaire et ravir le passant. Les empreintes laissées sur les façades racontent des histoires et tissent des réseaux sociaux à l’air libre.

Les arts dans la cité pour une cité des arts, c’est l’ambition d’Échappées d’art pour une culture forte, au milieu de tous les vents, éclatante de jeunesse et de santé, partie prenante volontaire et inspirée de l’essor de notre ville.

Pour l'édition 2022, quatre nouvelles réalisations sont au programme, ainsi que plusieurs animations pour partir à la découverte des oeuvres.

Nouveautés 2022

Barberine Faure

Jeune diplômée de l’école des Beaux-arts d’Angers, Barberine Faure joue à combiner motifs, teintes, et formes pour composer ses dessins peuplés d’êtres hybrides.

Elle proposera une fresque inspirée par un bâtiment emblématique d’Angers, "la maison bleue", située sur le boulevard Foch, construite en 1929 et décorée par Isodore Odorico.

Réalisation fin juin, place François-Mitterrand (sous-station électrique du tramway)

Julien Colombier

L'univers artistique de Julien Colombier est à la fois onirique, féérique, flamboyant et inquiétant. Il est peuplé de jungles ou de forêts tropicales luxuriantes et colorées qui jouent avec les limites de la figuration et du décoratif. L'artiste répète ses motifs géométriques, organiques et végétaux de manière obsessionnelle créant un environnement où les forts contrastes tendent à hypnotiser le spectateur.

Loin d’une vision simplement naturaliste, Julien utilise le motif floral comme élément graphique dont la répétition infinie prend tout son sens, jouant des textures et des volumes pour un résultat enivrant, presque palpable. À cela s’ajoute une vision de la couleur impressionnante. Un résultat contrasté, explosif, où le mouvement semble s’être suspendu pour un instant. Prêt à interférer avec la réalité.

Réalisation fin juin, rue Haute-de-Reculée (CHU d'Angers)

Momo

Passé maître dans les créations murales gigantesques mêlant art abstrait et art optique, l'artiste américain MOMO, né à San Francisco en 1974, a la particularité de travailler avec des outils qu'il fabrique lui-même, adaptant des motifs géométriques sur de très grands formats.

Ses premières œuvres étaient souvent éphémères et non autorisées, touchant à de nombreux domaines allant du collage au codage informatique. Ses travaux plus récents se concentrent sur les peintures murales, le plus souvent des commandes de musées, municipalités ou structures privées dans une douzaine de pays.

Réalisation début septembre, 1 rue Henri-Bergson (gymnase de la Roseraie)

FAMA

Le projet FAMA ("French American Mural Art"), série de fresques monumentales de street art à quatre mains abordant des enjeux de société communs aux Etats-Unis et à la France, arrive à Angers dans le cadre de l'édition 2022 d'Echappées d'art. Il poursuit une longue histoire d’échanges artistiques entre nos deux pays.

Réalisation début septembre, à l'angle de l'avenue de la Constitution et de l'allée François-Mitterrand

Le dispositif "MurMurMoi"

Avec le dispositif "MurMurMoi", la Ville souhaite accompagner la pratique locale du street art, en expérimentant la mise à disposition de murs d’expression libre sur lesquels chacun peut s'exprimer artistiquement (graffiti, collages, pochoirs...), sans demande d’autorisation préalable.

Quatre sites sont concernés:

  • le skate-park de Saint-Serge
  • les murs de l'université sur le campus Saint-Serge
  • une palissade de chantier temporaire dans le quartier Saint-Serge
  • le mur d'enceinte du parking du Chabada

Edition 2021

"Douce Vie", fresque peinte en hommage à l’artiste Hyuro par Faith47 et Helen Bur (Espagne, Afrique du Sud, Etats-Unis), rue Valdemaine.

"Le temple de Monplaisir", Ali et Mioshe (France), projet issu du budget participatif "Angers l’art à ciel ouvert", boulevard Schuman.

"Landscape Composition" par l’artiste polonais Sainer, sur une façade de la salle de sports Jean-Moulin, rue des Capucins.

Edition 2020

Tania Mouraud

Ne faites point de mal à la Terre

Fresque en noir et blanc réalisée sur le principe des lettres cachées, à proximité du théâtre Le Quai.

Rue Justicière

La Douceur

Fresque

Réalisée dans le cadre de l'opération "l'art à ciel ouvert", issue du budget participatif 2018, cette fresque onirique symbolise la transmission mère-fille. Elle a été réalisée par le collectif La Douceur, créé en 2017 par Lemilo et Silas, deux artistes peintres angevins.

Rue André-Maurois

Dupin et Duclos (France)

Fresque visible sur les fenêtres du Repaire Urbain

Jordane Dupin et Corentin Duclos forment le duo Dupin & Duclos. À quatre mains, ils dessinent des villes imaginaires, spontanées, intemporelles, dans le but de créer des œuvres contemplatives et stimulant la créativité du spectateur. Leur travail vise aussi à questionner la construction de nos espaces urbains en abordant le thème de la sur-urbanisation.  

 

Jardin du musée des beaux-arts

Damien Poulain (France)

Hope

L’artiste Damien Poulain, originaire du quartier de Belle-Beille a été choisi pour la réalisation d’une fresque murale sur le mur de la rue de la Barre. A partir de son univers graphique et coloré, il a travaillé sur un message optimiste, "Hope" (espoir en anglais) écrit en trois couleurs: bleu, orange et blanc cassé, jouant sur les formes et l'illusion d'optique imposée par la longueur du mur. En peignant dans la ville, l'artiste désire créer du lien social et nous amener à nous interroger sur le monde qui nous entoure. 
Lire l'interview de Damien Poulain
Fresque réalisée dans le cadre de l'opération "l'art à ciel ouvert", issue du budget participatif 2018.

Rue de la Barre

Marc-Antoine Mathieu (France)

Tous les murs sont supports de rêveries quand ils sont plus bas que l'horizon

L’artiste angevin Marc-Antoine Mathieu a été choisi pour la réalisation d’une fresque sur ce mur dominant les ateliers de création de Lucie Lom dont il fait partie, rue Edouard-et-Renée-Coëffard dans le quartier du Grand-Pigeon. Issu de son univers de bande-dessinée, la fresque est un manifeste à l'imaginaire.
Fresque réalisée dans le cadre de l'opération "l'art à ciel ouvert", issue du budget participatif 2018.

Rue Edouard-et-Renée-Coëffard

Rendez-vous "Echappées d'art"

Tous les événements de la Ville sur l'application : Vivre à Angers

6 évènements entre le 13 mai 2022 et le 28 août 2022

La newsletter