Né en 2020 pendant la période de fermeture des salles de spectacles, le dispositif "Angers pousse le son" est fondé sur la rencontre entre le patrimoine et la création. Il invite ainsi des artistes, locaux ou de renommée nationale voire internationale, à enregistrer une prestation dans un lieu patrimonial emblématique ou méconnu d'Angers.

"Angers pousse le son" a ainsi pour vocation de soutenir la création artistique et d'affirmer la place d'Angers comme terre d'accueil des artistes. Sur les trois premières années du projet, une vingtaine de captations ont été réalisées, permettant l'enregistrement de trois disques. Depuis 2022, les prestations donnent lieu, dans la mesure du possible, à des concerts live.

Captations réalisées en 2022

Kham Meslien

Avec "Ta Confiance", tourné dans l’écrin magnifique du Grand-Théâtre d’Angers et extrait de son premier album solo, l’Angevin Kham Meslien nous embarque pour un puissant voyage, révélant les facettes infinies de sa contrebasse, entre mélancolie et douceur, instants sombres et lumineux. 
"Avec Kham Meslien, le solo de contrebasse devient un monde en soi. Sa musique puissamment évocatrice emplit de paix tout l’espace. Sa musicalité instinctive nous donne à imaginer des paysages vibrants." (Jazz News)

Grand-Théâtre

Doulce Mémoire et Kwal

Doulce Mémoire, ensemble de musique Renaissance dirigé par Denis Raisin Dadre, présente son programme "Heureux qui, comme Ulysse", dans le cadre du 500e anniversaire de la naissance de Joachim Du Bellay en Anjou. Sa prestation, enregistrée à la chapelle Saint-Jean du musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine, est accompagnée par le slameur angevin Kwal.

chapelle Saint-Jean du musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Bertrand Chamayou

Un moment de repos atmosphérique et méditatif: telle est la description que fait Bertrand Chamayou de la Première communion de la Vierge, la onzième pièce des Vingt Regards sur l'Enfant-Jésus signés du compositeur français Olivier Messiaen. Le pianiste en livre une interpréation dans sa partition originale, enregistrée à l'abbaye du Ronceray. "Un choc, une révélation qui a considérablement influencé mon parcours."

abbaye du Ronceray

Captations réalisées en 2021

Folia

En référence et en hommage aux tapisseries de l’Apocalypse du XIVe siècle, dont la ville d’Angers abrite la splendeur, le Chant du Monde de Jean Lurçat est un manifeste engagé d’un artiste entre deux-guerres, message d’espoir et de paix dans une société secouée par tremblements et répliques successifs. En contrepoint de cet étourdissant message artistique, le chorégraphe hip-hop Mourad Merzouki et le Concert de l’Hostel Dieu, dirigé par Franck-Emmanuel Comte, ont uni leurs sensibilités au musée Jean-Lurçat, sous le regard du réalisateur Alexinho Mougeolle. En écho à la folie du monde, au dérèglement climatique et aux excès humains, le thème Folia s’est imposé, avec la conjonction de deux pièces aux caractères différents: une chanson traditionnelle du sud de l’Italie, la Carpinese d’une part, et une sonate de Vivaldi d’autre part.

musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Les Arts florissants

Un espace large, voûté, avec une charpente magnifique, une chaleur imprimée dans le son, les parois des murs baignés par la lueur des bougies... voici l’atmosphère des greniers Saint-Jean qui ont formé l’écrin rêvé d’une captation des Arts Florissants, dirigés pour l’occasion par leur chef Paul Agnew. Le temps d’un tournage, l’ensemble de William Christie s’est découvert angevin, amoureux du patrimoine, en présentant un programme élaboré autour de la musique d’église du compositeur Henry Purcell. Les dix-huit chanteurs, accompagnés par un quintette à cordes et un orgue, ont proposé tout un mélange de pièces exclusivement composées pour la chapelle royale, et parmi elles un Bell anthem qui évoque directement les cloches de Westminster; Here my prayer o Lord, un hymne pour chœur a capella; ou encore My Heart is inditing of a good matter, composé pour le couronnement de James II. 

greniers Saint-Jean

Thibault Cauvin

Quelque part entre le rêve et la réalité, solidement soutenu par l’imposante architecture du château d’Angers mais déjà inscrit dans le ciel, le guitariste Thibault Cauvin déambule au son d’une transcription pour son instrument de City of stars, extrait des chansons du film Lalaland de Damien Chazelle. Dans un travail qui rend hommage à la lumière naturelle et aux éléments, chaque matériau mis en valeur illustre l’ouverture et le caractère du lieu plusieurs fois centenaire: des gouttes d’eau filmées en plan très serré, les herbes du château, les pierres enchevêtrées... Le projet de Thibault Cauvin, lié à l’interprétation des musiques de films qui l’ont, marqué prend ici une dimension toute particulière. Un moment inspirant.

château d'Angers

Noëmi Waysfeld et Christian-Pierre La Marca

Noëmi Waysfeld abrite au cœur de sa voix un instrument qui vibre au rythme de son âme, sans cesse animée par des flots sensibles. Au centre de son projet "Soul of Yiddish", Kol Nidrei interroge une aspiration de la chanteuse vers des lectures mystiques et sacrées de l’art, mais également vers ses ascendances juives ashkénazes. A l’origine de cette démarche, le violoncelliste Christian-Pierre La Marca s’est passionné pour la voix de Noëmi Waysfeld en lui indiquant la piste des mélodies yiddish. C’est justement avec lui qu’elle propose une revisite personnelle de Kol Nidrei: sensuelle, féminine et solaire, suivant un arrangement réalisé par les soins du violoncelliste. Tandis que le timbre de Christian-Pierre La Marca se développe comme une longue vocalise, la voix très instrumentale de Noëmi vient réveiller l’esprit de l’abbaye de Ronceray.

abbaye du Ronceray

Lo'Jo

Pour Denis Péan, chanteur du groupe Lo’Jo, chaque mot exprime une idée, aucune expression ne répond au hasard, et l’économie rime avec l’essentiel. On le retrouve avec son ensemble au muséum de sciences naturelles d’Angers dans un format vidéo de treize minutes, où l’histoire de l’Homme présentée dans les lieux fait écho à la démarche artistique du chanteur. Trois chansons du dernier album de Lo’Jo sont offertes à la sensibilité du spectateur: Black Bird, Minuscule et Transe de papier. Entouré par les musiciens Nadia et Yamina Nid el Mourid, Richard Bourreau et Alex Cochennec, Denis Péan rend hommage également à la ville qui l’accueille.

muséum des sciences naturelles

Captations réalisées en 2020

Rosemary Standley et Dom la Nena

La chanteuse du groupe Moriarty, Rosemary Standley, et la chanteuse et violoncelliste Dom La Nena ont allié leurs deux voix en 2014 sur l’album de reprises Birds on a Wire. Leur prestation est l’occasion de découvrir, si ce n’est pas encore le cas, les chansons de Leonard Cohen, Tom Waits, John Lennon, Henry Purcell ou encore Violeta Parra, qui composent ce disque. Le cloître du musée Jean-Luçat sublime leur interprétation, tout en finesse et nuances.

cloître du musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Titi Robin et Roberto Saadna

Le musicien Titi Robin navigue depuis plus de trente ans entre les cultures tziganes, orientales et européennes. Depuis les années 90, son spectacle Gitans, consacré à la musique tzigane, fait le tour du monde. Il se produit dans la chapelle Saint-Jean, accompagné du guitariste et chanteur Roberto Saadna, spécialiste de la rumba catalane. Ce duo méditerranéen ne peut que faire rayonner les murs presque millénaires de l’ancien hôpital d’Angers.

chapelle Saint-Jean du musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Thibaut Garcia et Félicien Brut

Le duo formé par le guitariste Thibaut Garcia et par l’accordéoniste Félicien Brut semble rassembler avant tout deux fidèles compagnons de voyage. Si la France, l’Espagne et l’Amérique du Sud sont des terres fécondes pour leurs instruments respectifs, elles sont aussi des terres symboliques de leurs parcours musicaux. Les deux artistes surdoués nous entraînent ainsi, par leur collaboration, à découvrir l’accord toujours renouvelé de leurs instruments.

cloître du musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Elissa Cassini

Violoniste et soliste reconnue, Elissa Cassini a joué sous la direction de Pierre Boullez dans l’orchestre de l’Académie du festival de Lucerne, en Suisse. La violoniste se plaît à repousser les limites de son instrument et à renouveler, par une approche aussi innovante que créative, le répertoire classique. Elle présente dans la chapelle Saint-Jean un extrait de son nouveau projet, Résonnance, mettant en correspondance les partita en D mineur de Bach avec l’œuvre de la compositrice finlandaise contemporaine Kaija Saariaho.

Chapelle Saint-Jean du musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

Grise Cornac

Duo angevin atypique et fertile, Grise Cornac allie la plume et l’interprétation d’Aurélie aux créations sonores de Quentin, homme-orchestre sensible et dompteur de machines. Porté par la voix joueuse et caressante de sa chanteuse, le duo compose avec une nonchalance feinte des sphères sonores complexes et faussement naïves, des chansons à la fois délicates et réalistes. Ils déploient leur univers poétique au milieu des sculptures de la galerie David d’Angers.

galerie David-d'Angers

Simon Ghraichy

Longiligne, surmonté de ses luxuriantes boucles brunes et aux petits soins pour ses costumes de scène, Simon Grhaichy fait de la musique un spectacle. Lauréat de plusieurs prix internationaux, le pianiste parcourt le monde et s’y produit dans les salles les plus prestigieuses. C’est maintenant au tour d’Angers de voir valser ses immenses mains à la délicatesse infinie, et de se laisser surprendre par ses interprétations sensibles du répertoire classique.

abbaye du Ronceray

Astrig Siranossian

Violoncelliste de classe internationale au talent reconnu et plébiscité par les scènes les plus prestigieuses du monde, Premier Prix et plusieurs fois Prix spécial du concours international K. Penderecki, Astrig Siranossian fait déjà partie des grandes violoncellistes contemporaines. Elle offre au sein de l’Abbaye du Ronceray la profondeur et la virtuosité de ses interprétations, dans le cadre d’un programme à la fois intime et d’exception sous le signe de l’hybridation. Les plus célèbres suites de Bach alternent ainsi avec son interprètation de chants arméniens traditionnels.

abbaye du Ronceray

Ysé Sauvage

Avec sa seule guitare et ses textes délicats, Ysé Sauvage habille la galerie David d’Angers d’une pop-folk aussi rafraîchissante que mature. Alors qu’elle produit un premier EP, Pieces, à l’âge de seize ans à peine, la jeune chanteuse est remarquée par des artistes aussi reconnus que Yael Naïm et Tété, dont elle a assuré les premières parties. Au cœur d’influences diverses, de Norah Johns à Fleetwood Mac en passant par Girls In Hawai, Ysé Sauvage trace de chanson en chanson une voie singulière, en faisant le pari toujours réussi d’une mélancolie vigoureuse.

galerie David-d'Angers

Yael Naim et l'ensemble Zene

Révélée en 2007 avec le hit solaire New soul, la musicienne franco-israélienne Yael Naim a depuis tracé un sillon unique dans l’univers de la pop-folk. Auréolée d’une Victoire de la Musique pour chacun de ses trois derniers disques, elle présente dans l’Abbaye du Ronceray des extraits de son dernier album, Night Songs, avec l’ensemble ZENE ("musique" en hongrois). Cet ensemble à effectif variable se compose d’instrumentistes et de chanteurs issus des grands conservatoires européens. Dévolu à la musique ancienne, il s’illustre en particulier dans le répertoire baroque italien.

abbaye du Ronceray

La newsletter