Lancé au printemps 2021, l’appel à projets des Bretonnières a rendu son verdict en février 2022. En lien avec la transition écologique du territoire et dans le cadre de l’aménagement en cours aux Hauts-de-Saint-Aubin, il vise à inventer de nouvelles formes d’habitat en ville. Les travaux démarreront au cours du troisième trimestre 2023, les livraisons s’échelonneront de fin 2024 à 2025.

L’appel à projets des Bretonnières pour façonner la ville autrement

En avril 2021, Angers Loire Métropole et Anjou Loire Territoire publient un appel à manifestation d’intérêt sur le secteur des Bretonnières, aux Hauts-de-Saint-Aubin. Les six hectares à aménager se situent en plein cœur de la ZAC du plateau des Capucins, entre le boulevard Lucie-et-Raymond-Aubrac au nord, le chemin des Bretonnières au sud et le chemin de la Gatelière à l’est.

L’objectif est de développer un quartier résidentiel, novateur et durable, composé de six lots de logements individuels et de petits collectifs.

Afin de répondre aux enjeux de l’habitat de demain, de la conception des logements aux aménagements extérieurs, les équipes de promotion immobilière et d’architectes participant à l’appel à projets devaient poursuivre plusieurs buts:

  • réinventer l’habitat individuel en ville;
  • diminuer l’impact écologique des constructions dans une démarche bas-carbone;
  • garantir un coût maîtrisé et des prix de vente abordables pour au moins 25% des logements;
  • offrir des produits de qualité en faveur du confort de vie;
  • proposer des espaces de partage facilitant le vivre ensemble;
  • penser les déplacements doux et la place de la voiture.

Comment accompagner les mutations du tissu urbain vers une densification acceptable ? C’est précisément à ce défi que répond le projet des Bretonnières."

Christophe Béchu,
Maire d’Angers et Président d’Angers Loire Métropole

De nombreuses innovations en vue avec les six équipes lauréates

Sur les 39 candidats, 18 ont été entendus par six jurys réunis en décembre 2021 et janvier 2022, composés d’élus de la collectivité, d’un habitant du conseil de quartier des Hauts-de-Saint-Aubin et de l’équipe technique qui a animé l’appel à projets.

Six projets, soit un par lot, ont ainsi été sélectionnés, pour un total de 192 logements collectifs et 113 maisons individuelles. Ils comprennent des innovations dans de nombreux domaines.

Santé et bien-être

Entre 80 et 100 % des logements seront traversants, c’est-à-dire plus aérés et lumineux. L’engagement a également été pris de mesurer la qualité de l’air et l’hygrométrie des habitations après réception. Afin de libérer de l’espace au vivre ensemble, la moitié des places de stationnement sera regroupée dans un parking silo, tandis que la place du vélo et des mobilités douces sera favorisée.

Préservation des ressources

Plusieurs matériaux issus de la démolition seront réemployés, par exemple pour les parquets des logements. Dans cette même logique, les déchets de chantier seront traités pour être transformés en granulats. Des noues et des bassins de stockage permettront la rétention, l’acheminement et l’infiltration des eaux pluviales.

Nature en ville et biodiversité

Une attention particulière sera portée au respect d’un continuum écologique et à la préservation des milieux vivants par le maintien d’espaces végétalisés plantés. En plus d’une stratégie végétale riche, associée aux usages et comprenant des strates diversifiées pour favoriser la biodiversité, une nature vivrière donnera l’opportunité aux habitants de cultiver leurs propres fruits et légumes.

Construction bas carbone

Un axe fort des six projets retenus consiste dans le développement de modes constructifs faisant appel à des matériaux biosourcés ou géosourcés, comme le bois, la paille, le chanvre ou la terre crue. Les logements utiliseront des énergies décarbonées, grâce à l’installation de poêles à pellets et de pompes à chaleur. D’une manière générale, les seuils de la réglementation en vigueur seront surpassés.

Cohésion sociale et inclusion

Les T4 et les T5 représenteront 45% des logements pour favoriser le statut de propriétaire occupant. Afin d’également encourager la diversité, la gamme des prix de vente des logements sera élargie, avec un minimum de 25% d’habitations à un montant abordable. Évolutifs et flexibles, les habitats ont été pensés pour permettre différents usages et répondre aux nouveaux modes de vie. Enfin, des espaces communs et un accompagnement sont prévus dans le but d’aider les résidents à s’approprier les lieux et créer une dynamique de voisinage.

Les six projets lauréats de l’appel à projets des Bretonnières comprennent également de nombreuses idées favorisant le vivre ensemble:

  • un îlot de neuf appartements et dix maisons réservé à l’habitat participatif;
  • une maison commune à l’îlot, avec boîtes aux lettres, kitchenette et petit salon;
  • un atelier vélo avec outils, casiers sécurisés et recharge de batteries;
  • une serre commune pour jardiner ensemble;
  • un tiers-lieu comme espace pédagogique autour de l’économie circulaire;
  • une implication forte des syndicats de copropriété pour pérenniser les usages des espaces communs et en adapter la prise en compte dans les futures charges communes de gestion...

Le témoignage de l'architecte-urbaniste et des six lauréats

Contact

Ville d’Angers
Amanda Trévin, chef de projet aménagement pôle nord: amanda.trevin(at)angersloiremetropole.fr

Anjou Loire Territoire (Alter)
Marie-Hélène Plumier, responsable d’opérations: mh.plumier(at)anjouloireterritoire.fr

La newsletter