Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

3 - La gouvernance - Garantir la continuité éducative

Menu
  • Partagez sur

Une mise en oeuvre dans le cadre d'une gouvernance dédiée pour garantir le pilotage et l'évaluation

La formalisation des ambitions étant un préalable à réaliser pour pouvoir les partager, il convient dorénavant de préciser les modalités de partenariat et de mise en œuvre afin de garantir sa réalisation.

Animer des réseaux avec les familles

Parce que la politique familiale est une de nos priorités, la Ville d’Angers continue d’animer des réseaux de représentants des familles et des organisations concernées par l’enfance comme « la Conférence des Familles ».

Ces lieux d’échanges permettent aux parents d’exprimer un avis sur les politiques menées par la Ville et d’être force de proposition pour des solutions innovantes, concrètes, au plus près des besoins de chaque famille.

Ces instances sont plus ou moins formelles pour s’adapter aux situations comme des ateliers. Avec l'objectif d'arriver à des propositions concrètes qui pourront se traduire par des adaptations des services municipaux, ou même à de nouvelles initiatives institutionnelles, citoyennes ou associatives.

Valoriser les acteurs locaux partenaires par un « Label éducatif »

Il s’agit de proposer au Conseil Municipal de reconnaitre par un label Politique Educative toutes les actions des services et des partenaires associatifs qui aux côtés de l’école et des parents, partagent les valeurs de ce projet et les objectifs prioritaires. Et notamment ceux qui agissent en direction des publics en plus grande fragilité.

Disposer de ce Label, c’est la possibilité de délivrer les badges auprès du public, mais c’est surtout l’intérêt de participer à un réseau pour partager les expertises et contribuer collectivement à améliorer nos approches éducatives.

 Et c’est aussi, le moyen de faire connaitre ses projets auprès du grand public et des autres partenaires dans les différents supports de la ville, site internet en particulier.

Les temps périscolaires comme levier de la continuité éducative

Après ces dernières années consacrées à la mise en place et à la consolidation des temps de l’enfant (TAP) à l’école maternelle et en élémentaire, cette réactualisation de la politique éducative est l’occasion de prendre le recul nécessaire pour analyser les effets de cette nouvelle organisation.

Tous les acteurs s’accordent à dire que cette démarche contribue à rapprocher les intervenants et à offrir aux enfants la possibilité de découvrir de nouvelles activités avec d’autres types d’approches pédagogiques. La continuité éducative étant davantage réalisée dans le partage des valeurs que dans l’activité qui se pratique dans d’autres environnements que l’école.

Par ailleurs, la présence de nombreux enfants aux ateliers, du fait de la gratuité des temps d’activités périscolaire ou des temps de garderie et d’étude surveillée jusqu’à 17h30, à l’inverse de nombreuses autres collectivités, sont des facteurs particulièrement intéressants pour conduire une politique éducative.

Cependant, la finalité de cette démarche reste la recherche d’une meilleure harmonie entre les différents temps de l’enfant.

Attentifs à cette notion d’équilibre hebdomadaire, les services éducatifs de la Ville s’engagent à mettre en place de véritables parcours éducatifs en cohérence avec les compétences visées. Et en harmonie avec les autres temps plus formels de l’école ou informels de la famille, en agissant de manière appropriée sur les différentes séquences périscolaires (garderies du matin, pauses méridiennes, études surveillées et garderies du soir), le mercredi après-midi et les lundis et vendredis des TAP.

  1. Les temps plus courts du matin et du soir favorisent des temps d’animation par des jeux de socialisation, de mise en confiance et d’autonomie dans un cadre sécurisant.
  2. Le temps du midi, est particulièrement pertinent pour la détente et pour sensibiliser l’enfant à la diversité des aliments. Action particulièrement soutenue pour aider l’enfant à construire son goût et le sensibiliser aux notions d’équilibre des repas pour prévenir des déséquilibres alimentaires ultérieures.
  3. Le temps d’étude surveillée est proposé en primaire et organisé après la classe, l’étude surveillée constitue un temps propice à la réalisation des devoirs. En toute autonomie et dans un espace serein, elle se déroule sous la surveillance d’un adulte (enseignant, éducateur...). Il ne s’agit pas d’étude dirigée.
  4. Les accueils de loisirs du mercredi après-midi et des vacances sont des espaces ludiques, évolutifs pour favoriser la découverte et les apprentissages au rythme des enfants,
  5. Les ateliers TAP et les stages des vacances s’attachent davantage à la mise en place de projets d’activités éducatives organisés par cycle dans le cadre des orientations u projet éducatif de la ville.

Les référents Ville par écoles, « les responsables d’unité » animent la charnière de cette continuité éducative en assurant des relations privilégiées avec les enfants et facilitent de ce fait, le dialogue avec les parents, les enseignants et les autres acteurs du quartier.

Une nouvelle convention  PEDT "projet éducatif de territoire " prolonge les engagements de la ville en matière d'organisation des temps de l'enfants sur les temps périscolaires sur 4,5 jours, programmés  :

  1. pour les maternelles le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 13h14 à 14h 45
  2. pour l'élémentaire le  lundi et vendredi de 15h 15 à 16h 45
La newsletter
61636