La mairie

Le conseil municipal d’Angers s’est réuni lundi 27 mars avec, comme principal point à l’ordre du jour, le vote du budget 2023 de la Ville. Ont également été abordés la tribune du SCO rugby à la Baumette, le passage de la flamme olympique et le dispositif Partenaires club.

Le budget 2023, voté par le conseil ce lundi 27 mars, s'inscrit dans un contexte économique marqué par l'inflation. Laquelle occasionne des dépenses de fonctionnement accrues, notamment en termes d'énergie (+3,9 millions d'euros). Par ailleurs, des efforts ciblés sur des postes prioritaires (+10,8 millions pour les ressources humaines, +1 million pour le CCAS) amènent au total la hausse des dépenses de fonctionnement à 6,6%. Elles se montent à 215 millions d'euros, contre 201,7 millions en 2022.

Cependant, la solidité financière de la Ville lui permet de maintenir le cap budgétaire fixé: pas d'augmentation des taux de fiscalité et maîtrise de la dette. Après deux ans de repli, celle-ci devrait connaître une hausse mesurée d'environ 5 millions par rapport à 2022. La capacité de désendettement sera ainsi maintenue à 8 ans maximum, bien en dessous du seuil de vigilance prescrit par l'Etat (12 ans). Conséquence également logique du contexte économique, l'épargne brute s'annonce en repli, tout en restant à un niveau conséquent: 20,4 millions contre 27,7 millions en 2022.

Le niveau d'investissement se monte à 50 millions d'euros (61 millions en 2022), et permettra de maintenir l'effort sur les quatre priorités du mandat: la transition écologique, le renouvellement urbain, la culture et l'éducation. Ces priorités mobiliseront la moitié de l'investissement sur l'année 2023.

Enfin, signe du dynamisme économique de la ville, les recettes de fonctionnement sont orientées à la hausse: +3,3%, soit 238,9 millions d'euros contre 231,2 millions en 2022.

Le budget détaillé

Restauration de la chapelle Saint-Jean

Afin d'envisager son ouverture au public, la Ville a décidé de procéder à la restauration de la chapelle Saint-Jean, un édifice classé patrimoine historique qui fait partie de l'hôpital Saint-Jean.  Cette chapelle est actuellement fermée en raison du mauvais état des voûtes, des fissurations et des chutes de matières ayant été constatées.

La chapelle, tout comme l'hôpital date du XIIe siècle. Elle est accolée à l’ancienne salle des malades qui accueille le musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine.

L'objectif de la restauration est de permettre aux Angevins de redécouvrir ce lieu de grande valeur patrimoniale en le réintégrant au parcours de visite de l'ensemble Saint-Jean. Le lieu sera également destiné à accueillir des concerts et des oeuvres d'art. La chapelle avait d'ailleurs servi de décor pour un concert de Titi Robin et Roberto Saadna, dans le cadre de la série Angers pousse le son.

Les travaux s'organisent en une tranche ferme et deux tranches optionnelles. La première tranche de travaux se déroulera en 2024. Elle vise à restaurer et sécuriser le clos-couvert (couverture, charpente, maçonnerie, vitraux...) afin de pouvoir rouvrir le site au public dès fin 2024. À partir de 2025, les tranches optionnelles de travaux permettront notamment de révéler les fresques qui ornent les murs de l'édifice.

Le coût des travaux de la tranche ferme s'élève à 645 000 € HT, les tranches optionnelles à 1 098 000 € HT, pour lesquels la ville sollicite des subventions auprès de la direction régionale des affaires culturelles, de la Région des Pays de la Loire et du Conseil départemental de Maine-et-Loire.

(Re)découvrir l'histoire de l'hôpital Saint-Jean

Réutilisation des matériaux de la tribune Saint-Léonard à la Baumette

Dans une démarche d'économie circulaire, la ville a récupéré les matériaux des gradins de l’ancienne tribune Saint-Léonard lors de la construction de la nouvelle tribune au stade Raymond-Kopa. Une première tribune couverte a déjà été réalisée au stade Bertin avec ces matériaux. Dans la poursuite de cette politique de réemploi, la Ville d’Angers va installer une autre partie de l’ancienne tribune Saint-Léonard au stade de la Baumette, notamment pour les besoins du SCO Rugby. La future tribune sera dotée d’une capacité de 500 places, pour un coût total de travaux de 302215,40 € HT.

La date

Le 28 mai 2024, la flamme olympique sera de passage dans le Maine-et-Loire
Une convention est conclue entre "Paris 2024", la Ville et le Département de Maine-et-Loire pour organiser le parcours de la flamme. Ce dernier sera l’occasion de valoriser le sport et les sportifs mais aussi de représenter la diversité du territoire angevin, promouvoir son patrimoine et ses savoir-faire. Un programme d'animations sera proposé, en lien notamment avec le label "Terre de jeux 2024".

Le chiffre

1820 jeunes bénéficient du dispositif Partenaires club pour la saison sportive 2022/2023
Cette aide de la Ville permet à la collectivité de prendre en charge jusqu’à deux tiers des frais d’adhésion à un club sportif, pour les jeunes Angevins âgés de 5 à 18 ans dont les représentants légaux ont un quotient familial inférieur ou égal à 706 €. La subvention annuelle votée dans le cadre du dispotif Partenaires club s'élève à 144358,71€.
Plus d'informations sur le dispositif Partenaires club

La newsletter