Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Une frayère à brochets au parc Balzac

Menu
  • Partagez sur

Environnement

Aménagé dans les prairies basses du parc Balzac, une frayère permet la reproduction de différentes espèces de poissons dont le brochet. Chaque printemps, le barrage est ouvert progressivement pour permettre aux alevins de rejoindre la Maine.

Le parc Balzac s’étend sur 50 hectares en rive droite de la Maine et s’inscrit géographiquement entre les parcs Saint-Nicolas au Nord, la Maine à l’Est, le Lac de Maine au Sud et le quartier de Belle-Beille à l’Ouest. Il s’intègre dans une trame verte et bleue de plus de 1000 hectares, comprenant le parc du Lac de Maine, le parc Balzac, les parcs Saint-Nicolas et l’Ile Saint-Aubin.

Ce parc était jadis pour moitié une vaste zone de friches inondables aux portes de la ville (prairies d’Aloyau) dans la continuité des basses vallées en aval d’Angers et, pour l’autre moitié, une décharge de matériaux qui a été traitée avant l’aménagement du parc.

Aujourd’hui l’ensemble du parc est structuré avec des éléments forts dont le marais, qui est resté un vaste vase d’expansion de la Maine et donc immergé une bonne partie de l’année.

Le marais, un paysage vivant

Les échanges réalisés avec la fédération nationale de pêche, en amont de la réalisation du parc, ont conduit à la réalisation d’une frayère à brochets aménagée dans les prairies basses du parc avec la réalisation de canaux et la pose d’une vanne en sortie.

Le brochet trouve ici le temps de pondre et ses œufs de se développer. Le parc est une zone humide idéale puisqu’inondée encore à la fin de l’hiver et au début du printemps, période de ponte pour le brochet.

La gestion de la vanne est réalisée de façon à favoriser l’entrée dans les canaux lors de la montée des eaux de la Maine (7 m de marnage entre le point le plus bas et le point le plus haut) et à vider les canaux en fin de printemps.

Chaque début d’année, entre avril et mai, le barrage est ouvert progressivement pour permettre à l’eau stationnée sur le site durant l’hiver de s’évacuer.

Cette ouverture permet aux petits des brochets (les alevins) de retrouver la Maine pour continuer leur développement en rivière. Le parc est donc une terre d’accueil pour des espèces de poissons telles que le brochet, qui trouvent là un site propice à leur multiplication.

La zone des canaux du marais est interdite à la pêche

Les zones de pêche autorisées sur le site sont indiquées par la signalétique posée dans le parc. Les pêcheurs doivent se munir de leur carte de pêche et respecter ces zones. Les cartes de pêche peuvent être obtenues par le biais de l’association l’Ablette Angevine

La newsletter
63441