La mairie

Lors de sa séance du 18 décembre, le conseil municipal a apporté son soutien à la rénovation des façades en mosaïque de la Maison bleue. Petite enfance, biodiversité et prévention des violences sexistes et sexuelles étaient également à l'ordre du jour.

Bijou architectural art déco et emblème de la ville, la Maison bleue fait l'objet d'importants travaux de restauration de sa façade. Situé à l'angle du boulevard Foch et de la rue d'Alsace, cet immeuble est classé au titre des monuments historiques et constitue l'une des richesses incontournables du patrimoine angevin du XXe siècle.

Soucieux de conserver et valoriser la diversité architecturale de la ville, le conseil municipal a souhaité participer au financement de ce patrimoine majeur en attribuant aux copropriétaires de l'immeuble une subvention d'un montant de 30000€.

Une exposition est en cours jusqu'au 6 janvier au Repaire urbain afin de découvrir le travail d'Isidore Odorico, mosaïste angevin, auteur des ouvrages des façades de la Maison bleue.

Soutien aux accueils petite enfance partenaires de la Ville

Dans le cadre de sa politique d'accueil de la petite enfance, la Ville s'attache à proposer aux familles des solutions d'accueil variées, correspondant à leurs besoins, et garantissant pour les jeunes enfants une prise en charge éducative de qualité. Elle poursuit cette politique avec le soutien de la Caisse d'allocations familiales de Maine-et-Loire (CAF). Par ailleurs, un accompagnement personnalisé est proposé aux parents qui sont à la recherche d'un mode de garde, avec le Point info famille situé à l'accueil de l'hôtel de ville. Celui-ci permet aux familles d'être orientées au sein de cette offre de près de 3000 places, en accueil individuel ou collectif.

Outre le développement de structures municipales, la Ville accompagne les initiatives qui émanent de ses partenaires, par le biais de conventions d'objectifs. Une enveloppe de 25000€ est votée pour Proxim'services, association qui agit en particulier dans le cadre de gardes atypiques, permettant à des familles monoparentales en insertion de bénéficier d'une garde à domicile. 903000€ sont attribués à VYV3 Pays de Loire et 600000€ à Khera (ex-Association petite enfance). Pour ces deux associations, une part variable est allouée au regard des bonus Mixité et Inclusion Handicap fixés par la CAF.

Réalisation d'un Atlas de la biodiversité communal et intercommunal

Lundi 13 novembre, Angers Loire Métropole a donné un coup d'accélérateur à ses actions en faveur de la préservation de la faune et de la flore en votant en conseil communautaire son plan "biodiversité, milieux et paysages". Les communes du territoire sont invitées à participer au lancement de cette dynamique par une première action collective: la réalisation d'un atlas de la biodiversité communal et intercommunal. Le conseil municipal a validé la participation de la Ville par le vote de la quote-part d'inscription, soit 12904€ répartis sur trois ans.

Piloté par Angers Loire Métropole avec la participation des communes, d’experts et associations mais aussi des particuliers, cet atlas apportera une analyse fine des enjeux propres à la biodiversité à l'échelle locale. En somme, mieux connaître notre biodiversité pour mieux la protéger. L'atlas sera réalisé en trois ans par le moyen d'inventaires naturalistes et participatifs, d'actions de sensibilisation, de temps forts…

Sensibilisation aux violences sexistes et sexuelles pour des professionnels de bars et discothèques

C'est un des engagements de la "charte de la qualité de la vie nocturne" signée en octobre 2023 par 19 bars et discothèques angevins: participer à la prévention et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Pour mener à bien cette action, la Ville s'associe au Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF). Soixante gérants et salariés d'établissements seront ainsi formés afin de prévenir et favoriser le repérage, la mise en sécurité, l’information et l’orientation des victimes de violences sexistes et sexuelles. Le conseil municipal accorde au CIDFF une subvention de 2000€ pour la coordination et la rémunération de l’animation de cette action.

La newsletter