Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
Fermer la zone de recherche

La salle du Haras et le gymnase de Monplaisir seront livrés en septembre

Menu

Sport // Loisirs

Après deux années de travaux de rénovation, de réhabilitation et d’agrandissement, le gymnase de Monplaisir et la salle du Haras ouvriront au public à la rentrée.

Les travaux en cours dans le gymnase Monplaisir et la salle du Haras (l’ancienne patinoire) entament leur dernière ligne droite avant livraison. Objectif: que les deux équipements sportifs soient opérationnels à la rentrée de septembre. Le premier aura une vocation multisports alors que le second sera dédié au handball et à la pratique des scolaires.

À Monplaisir, le gymnase voit plus grand

Une grande salle multisports, deux salles de danse, une salle de musculation, deux dojos, une salle pour le tennis de table, une autre dédiée à la boxe, des vestiaires adaptés à chaque discipline. Dans le cadre du programme de renouvellement urbain du quartier, le gymnase de Monplaisir fait peau neuve. Après une extension livrée en septembre dernier -l’opération s’est déroulée en deux phases afin de permettre le maintien des activités sur toute la durée du chantier-, la rénovation du bâtiment historique touche à sa fin.

Parmi les nouveautés, son grand plateau du rez-de-chaussée sera doté de gradins pouvant accueillir jusqu’à 1000 spectateurs. C’est ici qu’évolueront les clubs (dont les joueuses de l’Ufab), les associations sportives mais également les scolaires, dans une logique de mixité des pratiques et des publics. "Le site va devenir le deuxième complexe sportif de la ville, derrière Jean-Bouin, explique Charles Diers, adjoint aux Sports. À terme, l’équipement hébergera une quinzaine de clubs et associations, dont les pongistes des Loups d’Angers, qui en feront leur lieu résidence, aussi bien pour leurs entraînements que pour leurs matchs."

Au total, le gymnase s’étalera sur 7200m², dont 5800m² de surface neuve. Avec une attention toute particulière portée sur les performances énergétiques (connexion au chauffage urbain biomasse du quartier), les matériaux utilisés (bardage en bois) et l’acoustique. Le montant des travaux s’élève à 12,8 millions d’euros TTC, dont 2 millions d’euros pris en charge par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) et 2,1 millions d’euros par le fonds européen de développement régional, le Feder.

Le Haras, nouveau temple du handball

Deuxième site à connaître une transformation d’ampleur: l’ancienne patinoire du Haras, dont la réhabilitation touche au but. Objectif: en faire un lieu de pratique double. La première sera entièrement dédiée au handball. En effet, l’équipement sera le lieu de résidence et de match du club Angers-Sco handball qui bénéficiera d’une grande salle de 1250 places, homologuée par la fédération française, mais aussi de vestiaires, bureaux, salle de musculation... Reste maintenant à la charge du club de l’équiper selon ses besoins. La seconde utilisation sera à destination des scolaires, dans un espace de 415m² qui servait jadis de local technique à la patinoire et de "parking" pour la surfaceuse.

Comme à Monplaisir, les performances thermiques, énergétiques et acoustiques de la structure ont été entièrement revues. À commencer par une reprise de l’isolation qui a nécessité de changer certaines poutres afin d’en supporter le poids. Poutres qui n’ont pas été mises au rebut puisque celles-ci ont été récupérées dans le cadre de l’extension de la salle de restauration d’Emmaüs, à Saint-Jean-de-Linières, dans une démarche de réemploi et d’économie circulaire. Quant aux abords du Haras, ils sont également en cours de rénovation. "Nous avons revu les extérieurs afin d’améliorer la déambulation piétonne et végétalisé au maximum le site en désimperméabilisant les sols dès que cela était possible, afin de créer des îlots de fraîcheur", précise Jacques-Olivier Martin, adjoint à la Voirie et aux Bâtiments. L’ensemble des travaux s’élève à près de 8 millions d’euros TTC.

La newsletter