Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

L’heure de la rentrée scolaire a sonné

Menu
  • Partagez sur

Enseignement

Jeudi 2 septembre, plus de 14000 jeunes Angevins ont fait leur rentrée scolaire dans les écoles publiques et privées de la ville. Une rentrée "presque" normale, entre travaux de rénovation, projets éducatifs et accompagnement des familles.

Cette année encore, il sera question de protocole sanitaire pour la rentrée scolaire que viennent d’effectuer les quelque 14000 élèves angevins, environ 10000 dans les écoles publiques et plus de 4000 dans les établissements privés sous contrat (les chiffres consolidés seront connus quelques jours après la rentrée).

"Comme chaque année, la Ville est au côté des enfants, des familles et des enseignants pour remplir ses missions d’accompagnement à la scolarité et à l’éducation, souligne Caroline Fel, adjointe à l’Éducation, à l’Enfance et à la Famille. C’est le cas en matière d’amélioration des conditions d’accueil via les nombreux travaux réalisés mais également pour ce qui concerne le péri et l’extra-scolaire." À ce sujet, petit rappel: il ne reste plus que quelques jours aux familles pour inscrire ou réinscrire leurs enfants aux activités.

Carte scolaire

La direction académique a acté, pour les écoles publiques angevines, l’ouverture de onze classes (dont sept au titre des dédoublements dans les zones d’éducation prioritaire REP et REP+) et la fermeture de sept.

Temps d’activités scolaires

Pas de changement en cette rentrée 2021. La semaine de 4,5 jours de classe est maintenue dans les écoles publiques de la ville, aux mêmes horaires. Tout comme les trois et quatre heures hebdomadaires dédiées aux temps d’activités périscolaires (TAP), respectivement pour les élémentaires et les maternelles. "Nous sommes convaincus que la cinquième matinée de classe est bénéfique en termes d’apprentissage pour les élèves, explique l’adjointe. Quant aux TAP, ils sont de vrais outils de réduction des inégalités." Pour cela, l’accent sera mis sur la citoyenneté au sens large à travers des activités basées sur le langage, la lecture, les gestes qui sauvent, la connaissance et le respect de la nature, les droits des enfants, la médiation non-violente ou encore des visites de l’hôtel de ville. La lutte contre le harcèlement sera également au cœur des préoccupations. Des animateurs ont été formés sur cette question et des malles pédagogiques seront mises à disposition.

Conférence des familles

La Conférence des familles est une instance consultative qui réunit une cinquantaine d’Angevins. Deux tiers sont des parents, le dernier tiers est composé d’associations spécialisées et d’institutions. Les prochaines rencontres auront lieu les samedis 16 octobre, 22 janvier et 14 mai. Les sujets travaillés cette année, tous liés à l’éducation et l’enfance, seront choisis lors de la première séance. Les parents intéressés pour participer sont invités à se faire connaître par téléphone au 02 41 05 43 60 ou par mail à l’adresse conferencedesfamilles(at)ville.angers.fr. Pour mémoire, les précédentes Conférence des familles ont déjà abordé les thématiques liées à la santé, l’alimentation, les livres et les jeux, la gestion des émotions ou encore la place des écrans. Les écrans font d’ailleurs l’objet d’un groupe de travail animé par la Ville depuis 2017. Il est à l’origine de la campagne d’information "0-3 ans, zéro écran" et d’un guide à l’usage des professionnels. Prochaine étape: la mise en place d’une campagne pour les 4-11 ans.

Petits et grands travaux

La Ville, propriétaire des bâtiments scolaires, suit un programme de maintenance, de rénovation et, pour certains groupes scolaires, de réhabilitation. C’était le cas à Pierre-et-Marie-Curie, à Belle-Beille, dans le cadre du programme de renouvellement urbain en cours dans le quartier. Après deux années de travaux réalisés en site occupé, les élèves ont fait leur rentrée dans une école flambant neuve, où les salles de classe des élémentaires et des maternelles, le restaurant scolaire et les espaces extérieurs ont été entièrement refaits et une crèche de 18 places créée afin de faciliter l’intégration des tout-petits à l’école.

Les autres grandes opérations à venir concernent les quartiers Doutre et Hauts-de-Saint-Aubin. Le groupe scolaire Gérard-Philipe va en effet entrer en chantier, en novembre, pour des travaux d’extension, de restructuration des locaux existants et de mise en accessibilité. La cour de Nelson-Mandela va également être reprise, dans le cadre du projet d’extension de la cité éducative éponyme, et un accueil de loisirs de 108 places construit à proximité du boulevard Lucie-et-Raymond-Aubrac et du chemin du Chêne-Belot.

De la nature dans les cours d’école

C’est un engagement pris par la municipalité. La désimperméabilisation et la végétalisation des cours d’école vont se développer. Les objectifs sont doubles: lutter contre le réchauffement climatique et les îlots de chaleur et proposer aux enfants un cadre de vie et d’apprentissage de qualité. Ce rapprochement avec la nature est de plus en plus prisé. D’où le soutien technique et financier apporté par la Ville à la création de jardins au cœur des établissements. Ce fut le cas l’année scolaire dernière dans les écoles Charles-Bénier, Claude-Monet, La Blancheraie, Montesquieu et Jean-Jacques-Rousseau.

La newsletter
63707