Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

25 novembre: Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes

Menu
  • Partagez sur

La mairie

La Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes a lieu le 25 novembre. Autour de cette date-clé, plusieurs actions sont organisées à Angers.

Tout au long de l’année et particulièrement autour de cette journée dédiée, la Ville d’Angers soutient les initiatives locales et l’action des associations qui font collectivement avancer la cause de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Cette année, la Journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes, le 25 novembre, marque le début d’une campagne internationale de 16 jours ayant pour thème "Orangez le monde: mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes!"

Cette campagne mondiale de seize jours travaille à l’élimination des violences sexistes et sexuelles en attirant l’attention sur leur persistance dans le monde, et sur l’obligation légale contraignante des États d’y mettre fin. Elle vise à accroître la sensibilisation à ces violences, à assurer la prévention et à évaluer les mesures prises, dans les sphères privées comme publiques.

Outre l’organisation d’évènements, il est proposé de sensibiliser à cette question via la couleur orange, en portant des vêtements orange et en "orangeant" les espaces physiques et virtuels tout au long des seize jours d’activisme, y compris les lieux de travail, les monuments, les signatures électroniques, les comptes sur les réseaux sociaux, etc.

Les événements organisés dans le cadre de la journée 25 novembre:

Mots de femmes (chants et textes)
Une belle fille avec un fusil (théâtre)
Habitantes (cinéma et échanges)
Jusqu'à la garde (cinéma et échanges)

Appel à candidatures: formation à la médiation

L'association des Elu/es contre les violences faites aux femmes (ECVF) a conçu une exposition reprenant sept idées reçues sur les violences faites aux femmes, les illustre et les déconstruit à l'aide de données chiffrées et de textes.

Afin d'accompagner les structures ou collectifs souhaitant diffuser cette exposition (bénévoles ou professionnels), la mission Egalité, Diversité de la Ville d'Angers, en partenariat avec l'ECVF, propose une formation à la médiation autour de l'exposition. Se porter candidat

Violences sexistes et sexuelles de quoi parle-t-on ?

Les violences à l’encontre des femmes désignent tous les actes de violence dirigés contre les femmes, et qui causent ou peuvent causer un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles, psychologiques. Les violences comprennent également la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée (au travail, dans l’espace public, les transports, lors des activités de loisirs ou sportives, les établissement scolaires, universitaires, les campus etc.).

Pour en savoir plus sur les différentes formes de violences

Quelques chiffres-clés

En France, chaque année:

  • 225 000 femmes sont victimes de violences
  • 1 femme décède tous les 2 jours sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon
  • 1,3 million de femmes sont victimes d’injures sexistes
  • 94 000 femmes sont victimes de viol ou tentatives de viol, seulement 1 sur 10 porte plainte
  • 1 femme sur 3 est victime de harcèlement sexuel au cours de sa vie

Selon les dernières estimations, près d’une femme sur trois âgée de 15 ans et plus, partout dans le monde, a subi des violences physiques ou sexuelles de la part d’un partenaire intime, d’un non-partenaire ou les deux, au moins une fois dans sa vie. Les niveaux de violence à l’égard des femmes et des filles sont restés largement inchangés au cours des dix dernières années.

Ces violences se propagent aussi en ligne, sur l’espace numérique, avec des effets dévastateurs. On parle alors de cybersexisme (propos, actes et commentaires sexistes via les outils numériques), et plus globalement de "cyberviolences", c’est-à-dire tout comportement visant à connaître et vérifier, via les outils numériques, les déplacements et relations sociales de sa partenaires, la prise de photos pendant l’acte sexuel ou la menace de les publier, etc.

  • Plus d’1 fille sur 5 rapporte des insultes en ligne sur son apparence physique (pour 1 garçon sur 8)
  • Près d’1 fille sur 6 a été confrontée au cours de l’année à l’envoi ou la réception de photos ou de messages à caractère sexuel sans en avoir envie (contre 1 garçon sur 10)

Sources:  ministère chargé de l’égalité entre les hommes et les femmes, de la diversité et de l’égalité des chances- chiffres-clés 2020; Enquête cadre de vie et sécurité ONSEE-ONDRP 2018, Centre Hubertine Auclert – Étude sur le cybersexisme chez les 12-15 ans (2016).

Témoins ou victimes : agir peut tout changer

Que vous soyez témoin ou victime de violences, des services d'urgence et de prévention sont à votre écoute :

  • En situation de danger immédiat, appelez le 17 (police - gendarmerie) ou rendez-vous dans le commissariat ou la gendarmerie le plus proche de chez vous. Envoyez un SMS au 114 si vous ne pouvez pas parler (plus d’infos).
  • Femmes victimes de violences, appelez Violences femmes info au 39 19 (écoute, information, orientation). Gratuit et anonyme, ce numéro est accessible 24h/24 et 7j/7 (ce numéro n’est pas repérable sur les factures et les téléphones).
    Le service arretonslesviolences.gouv.fr permet de signaler les violences en ligne.
    Le tchat service-public.fr/cmi permet d'échanger avec un policier ou un gendarme (femme ou homme), spécifiquement formé à la prise en charge des victimes de violences sexuelles et sexistes. Ce tchat est accessible 24h/24 et 7j/7, de manière anonyme et gratuite.
  • Auteurs de violences conjugales et intrafamiliales, permanence téléphonique au 08 019 019 11 (7j/7 de 9h à 19h)
  • Enfants exposés aux violences conjugales et intrafamiliales et victimes de violences, appel au 17, ou au 119 (numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être, 24h/24, 7j/7. Toute personne ayant connaissance de faits de maltraitance sur personne mineure a pour obligation de le signaler.
  • Victime ou témoin de cybersexisme, vous pouvez aussi agir en signalant via la plateforme publique internet-signalement.gouv.fr, en appelant le 0800 200 000 (numéro d’écoute pour les moins de 18 ans), en appelant le 3020 (numéro d’aide pour les victimes de cyberharcèlement scolaire). Toutes les informations sont à retrouver sur stop-cybersexisme.com
  • Vous êtes victime d’une discrimination/agression homophobe, transphobe ou sérophobe, des associations sont à votre écoute: le Réseau d’assistance aux victimes d’agression et de discriminations (Ravad) est joignable au  06 17 55 17 55 ou par mail, à urgence(at)ravad.org;  SOS homophobie est joignable au 01 48 06 42 41 (ligne d’écoute anonyme) ou via le chat https://www.sos-homophobie.org/chatecoute

Retrouvez la liste des associations locales et des numéros utiles pour agir

Des dispositifs locaux pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles

Angers Loire métropole a lancé un contrat de mobilisation et de coordination locale sur les violences sexistes et sexuelles.

Lancé l’année dernière, ce contrat local a pour objectif de:

  • favoriser une meilleure coordination des acteurs locaux afin d’améliorer le repérage, l’accueil et le parcours des victimes de violences sexistes et sexuelles;
  • garantir une plus grande efficacité dans les réponses apportées afin de lutter contre les violences sexistes et sexuelles, dans les domaines de la prévention, de la prise en charge, de la répression et de la réparation;
  • mettre en place des actions spécifiques visant à une plus grande fluidité dans le parcours de sortie de ces violences.

Lancement de la formation pour prévenir, détecter et agir auprès des victimes de violences sexistes et sexuelles.

Le mois de novembre marque le lancement de la première session de la formation au primo-accueil des victimes de violence. Cette formation est issue d’un travail collaboratif avec les acteurs du territoire d’Angers Loire Métropole dans le cadre du contrat local de mobilisation et de coordination sur les violences sexistes et sexuelles.

Cette formation gratuite est ouverte à tous les professionnels et à tous les bénévoles en situation d’accueil ou de contact public du territoire d’Angers Loire Métropole, afin de les outiller pour mieux repérer et orienter les personnes victimes de violences sexistes et sexuelles.

De nouvelles sessions seront organisées courant 2022.

Pour plus de renseignements, contacter le CIDFF à formation(at)cidff49.org

La newsletter
63365