Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Tour Saint-Aubin

Menu
  • Partagez sur

La tour Saint-Aubin, puissante silhouette, fait partie du paysage familier d'Angers. Retrouvez son histoire du XIIe siècle à nos jours grâce à l'article: Saint-Aubin, la tour aux multiples usages.
Aujourd'hui, le rez-de-chaussée de la tour Saint-Aubin est un espace d’exposition de 64m2 mis gracieusement à disposition des artistes plasticiens.
La sélection des artistes est faite sur dossier par une commission qui se réunit deux fois par an.

Programme de février à juin 2018

Bernard Delaval

D’or et de couleurs

Bernard Delaval se révèle à l’art contemporain après quarante années à travailler la feuille d’or pour les Musées de France. Tradition et modernité trouvent l’harmonie dans les oeuvres de cet artiste. Ses sculptures nous donnent à voir l’humanité et la nature en mouvement, éclatantes comme jamais... L’or comme une évidence, l’or comme une révélation. Du 17 au 25 février // De 10h à 13h et de 14h à 19h

Printemps des poètes

L'Ardeur

L’expoème sur le thème 2018 "L’ardeur" présentera des photographies de poètes connus, prises par Michel Durigneux, accompagnées chacune d’un texte. Des peintures et des céramiques de Josselin Métivier, jeune peintre céramiste résidant aux Rairies, viendront mettre l’expo "en couleurs". Elles seront accompagnées de sculptures de Chantal Mathieu. Un "mur de poèmes" affichera les productions écrites par les diff érents ateliers, classes et individuels participants au projet. Du 3 au 18 mars // De 15h à 19h (fermé le lundi)

Parvine Curie et David Marti (présentés par la Maison de l’Europe)

L'Empreinte méditerranéenne?

Sculptures et galets peints. Deux artistes. Deux générations: mère et fils. Deux tempéraments. Deux styles. L’une, Parvine Curie, s’exprime dans la retenue dynamique. Ses volumes monochromes font vivre la matière à force d’évidements et de stylisation. David Marti, partagé entre désarroi existentiel et aspiration à une sérénité à jamais perdue, s’exprime dans une oeuvre polymorphique et colorée. En commun, un fort ancrage culturel "méditerranéen", dont la dynamique les porte parfois au-delà des rivages européens. Du 20 au 25 mars // De 15h à 19h

Antoine Birot

Les rois, la cité et l'agneau

Antoine Birot, né en 1974, est un artiste angevin qui crée des oeuvres en bronze, réalise des vidéos et des performances autour de mécaniques poétiques. Il présente l’exposition "Les Rois, la Cité et l’Agneau". Ce conte moderne nous parle de pouvoir délaissé en échange d’un regard contemplatif: de villes martyres où chaque tracé, chaque empreinte est un coup de lame; de la représentation du plus faible ou la loi du plus fort dans toute sa primitive jouissance. Du 31 mars au 8 avril // Du mardi au samedi de 11h à 18h // Dimanche de 15h à 18

Sophie Albert

L'inspiration vagabonde

La démarche artistique de Sophie Albert vise principalement à capturer des éléments du quotidien (architecture, objets, végétaux, street art... afin d’en faire ressortir des illusions d’optique. Ce travail invite le public à laisser son imagination vagabonder et à découvrir une image qui ne représente pas la réalité. Du 13 au 23 avril // De 10h30 à 13h30 et de 14h à 19h

Pauline Dille

Plus loin que tout lieu identique

Transpercer, traverser et saisir, mordre, disséquer, mettre en pièce, les collisions de chair, des autres. Et être alors, transpercé, traversé et saisi, mordu, disséqué, mis en pièce. Sensations par débris, ou bien dont les chocs, les heurts intenables se présentent à nos nerfs, en corps, de couleurs indicibles. Lumières, qui se font le battement de notre sang dans nos tempes. L’autre halète dans notre souffle. Un étranger, déjà là, qui submerge ce que l’on appelle plus "moi". Du 24 au 29 avril // Mardi 24: 17h – 20h30 / Du mercredi au dimanche: 10h-12h30 et 13h30-20h30 (17h le dimanche 29)

Je vous écris de Pise

Pise à travers les dessins d'une famille française du XIXe siècle (1833-1845)

L’exposition, dédiée aux dessins romantiques d’Adèle Poussielgue (1807-1857), nous rappelle que Pise fut une ville du Grand Tour. Chaque année, entre 1833 et 1845, ce ne sont pas moins de 120 familles françaises, anglaises et russes qui y séjournaient, en particulier pendant l’hiver. Le charme de la ville et de ses alentours se dévoile au travers d’illustrations délicates et romantiques et nous révèlent les liens qu’entretenait Pise avec la France. L’architecture et les paysages représentés donnent une idée précise de ce qui pouvait intéresser les français à l’époque, appuyés par un romantisme et un réalisme touchants. Du 3 au 17 mai // mardi au dimanche 10h à 18h30

Jacques Dorient

Art Quantique

Jacques Dorient peint des univers à la puissance mystérieuse, une quatrième dimension invisible mais omniprésente dans ses toiles. Sur panneaux de bois, il crée la peinture quantique: interaction entre les formes, les fi gures potentiellement présentes dans le bois et le regard du peintre qui les révèle. Dès lors, elles se multiplient, telles des ondes de forme, à l’infini. Du 19 au 27 mai // 13h à 19h

Contact

La newsletter
59169