Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Visite de chantiers: tramway et rénovation urbaine au menu

Menu
  • Partagez sur

Rénovation urbaine

C’est un rendez-vous traditionnel à quelques jours de la rentrée scolaire. Le maire, Christophe Béchu, accompagné d’une partie de l’équipe municipale, a visité les chantiers marquants de la ville, de Belle-Beille à Monplaisir, le long de la future ligne de tramway. Petit tour d’horizon.

Le nouvel accueil de loisirs Belle-Beille/Lac-de-Maine ouvrira à l'automne. (Photo: Jean-Patrice Campion/Ville d'angers)

Direction le Lac-de-Maine et son parc de loisirs pour démarrer, où la construction d’un nouvel accueil de loisirs commun avec le quartier voisin de Belle-Beille est en cours de finition. Au cœur de ce site naturel, face à Ethic Étapes, le bâtiment accueillera ses premiers enfants (6-14 ans) à partir des vacances de la Toussaint. D’une capacité totale de 84 places, il sera doté de trois salles d’activités, une salle polyvalente et un service de restauration. "Comme c’est le cas au Hutreau et à la Claverie, nous souhaitons permettre aux enfants de passer leurs vacances en dehors de leur école, dans un environnement de qualité", précise Christophe Béchu.

Le groupe scolaire Pierre-et-Marie-Curie réhabilité

Les élèves d'élémentaire de Pierre-et-Marie-Curie vont faire leur rentrée dans des locaux neufs. (Photo: Jean-Patrice Campion/Ville d'Angers)

A Belle-Beille, l’école en question était Pierre-et Marie-Curie, rue du Colonel-Sauveboeuf, à Belle-Beille, qui se transformait en centre de loisirs les mercredis et pendant les vacances. Cette dernière est en train de connaître une extension et une réhabilitation de grande ampleur dans le cadre du programme de renouvellement urbain du quartier. Objectifs: accueillir 300 élèves (contre 200 auparavant), construire un nouveau self ainsi qu’une crèche attenante d’une capacité de 18 places, tout en conservant un accueil de loisirs maternel pour les 2-5 ans. Afin de ne pas nuire à l’enseignement, les travaux ont été échelonnés. La première phase a concerné la partie gauche de l’établissement qui accueille une partie des élèves d’élémentaire (5 classes), le hall et le self. Elle sera livrée pour cette rentrée scolaire. La deuxième concernera les bâtiments de liaison, les locaux communs et cinq autres classes d’élémentaire, et la dernière sera consacrée à la réhabilitation de la maternelle et à la finition de la cour. "Comme nous nous y sommes engagés, Pierre-et-Marie-Curie intègre notre programme de désimperméabilisation des sols des écoles, rappelle Jacques-Olivier Martin, adjoint aux Travaux, à la voirie, au stationnement et aux bâtiments. Une partie de la cour, dans sa partie haute, sera donc plantée."

Le tramway à Belle-Beille

Jacques-Olivier Martin, adjoint aux Travaux, explique les aménagements à venir place de Farcy. (Photo: Jean-Patrice Campion/Ville d'Angers)

Toujours à Belle-Beille, les travaux ont démarré place Beaussier qui a vocation à devenir la vraie centralité du quartier. L’aménagement prévoit une galerie commerçante mais également l’implantation d’un relais-mairie et d’une maison médicale où une dizaine de praticiens est attendue. Le tout donnant sur un parvis végétalisé. À noter qu’à l’arrière une liaison verte pour piétons et cyclistes est en train d’être créée afin de relier le cosec au groupe scolaire. Bien entendu, ce nouveau "Beaussier" sera desservi par les lignes B et C du tramway dont les travaux se poursuivent dans le quartier.

En partant de ce qui sera le futur terminus, rue Lakanal, jusqu’au bas de l’avenue Patton, le dévoiement des réseaux est achevé et les aménagements urbains (trottoirs, stationnement, chaussées, voies cyclables...) en cours. La construction de la plateforme qui accueillera le tramway a même démarré dans les secteurs Beaussier et Lakanal où les premiers rails pourraient être visibles cet automne.
Côté de Farcy, la future place se dessine avec, par exemple, la création d’une poche de stationnement proche des commerces, au début de la rue Montesquieu (11 places), et la réalisation d’un mail reliant les parcs Balzac et Saint-Nicolas. "L’idée est de faciliter l’accès à ces deux sites naturels exceptionnels mais aussi d’apaiser la circulation automobile qui a toujours été un vrai casse-tête dans ce secteur et de donner davantage de place aux piétons et aux cyclistes", annonce le maire.
Du côté du boulevard du Bon-Pasteur, l’heure est aux interventions sur les réseaux, comme c’est le cas sur l’avenue Yolande-d’Aragon et les boulevards Dumesnil, du Ronceray et Henri-Arnauld. "Nous profitons de ces opérations pour étendre le réseau de chaleur de Belle-Beille vers la Doutre afin de connecter, à terme, le Quai, l’école Grégoire-Bordillon et le futur musée des Collectionneurs", ajoute Jacques-Olivier Martin.

Une nouvelle salle de spectacle au conservatoire

Christophe Béchu dans la chapelle du conservatoire désormais transformée en auditorium. (Photo: Jean-Patrice Campion/Ville d'Angers)

Prochaine destination de la visite de chantiers: le conservatoire à rayonnement régional qui, en cette rentrée, présente une double nouveauté. Tout d’abord, la mise en service d’un ascenseur résolument contemporain afin de permettre l’accessibilité du bâtiment aux personnes à mobilité réduite depuis la cour intérieure. Mais aussi la livraison d’un auditorium flambant neuf de 180 places, dans l’ancienne chapelle. "Cet outil manquait incontestablement au conservatoire, souligne Nicolas Dufetel, adjoint à la Culture et au patrimoine. Cette nouvelle salle culturelle va permettre de faire venir le public pour découvrir les trois disciplines enseignées ici que sont la musique, le théâtre et la danse et d’accueillir également des spectacles extérieurs dans d’excellentes conditions."

À Monplaisir, le secteur Europe en travaux

Au premier trimestre 2021, un centre commercial provisoire sera installé à l'arrière de la place de l'Europe où le gymnase (à droite) va également entrer en chantier. (Photo: Jean-Patrice Campion/Ville d'Angers)

Un petit peu plus loin à l’Est de la ville, toujours en longeant la future ligne de tramway qui desservira au passage le quartier Grand-Pigeon/Deux-Croix, Monplaisir est en pleine évolution. En effet, à l’instar de Belle-Beille, la rénovation urbaine a démarré dans le quartier. Le plus visible: la disparition de la barre de l’Europe qui donne une perspective toute nouvelle depuis la place de l’Europe. Place qui va connaître une métamorphose dans les années à venir. "Son aménagement est une opération à tiroirs, explique Francis Guiteau, adjoint à la Rénovation urbaine. Dans un premier temps, en début d’année prochaine, nous allons créer une structure commerciale provisoire pour pouvoir démarrer la démolition de l’actuelle et la construction de la nouvelle centralité qui comportera deux plots voués à accueillir des commerces en rez-de-chaussée et, à l’étage, des logements, pour les personnes âgées notamment." Tiroirs encore, le gymnase s’apprête à entrer en travaux, tout en restant accessible au public. Première étape, la réalisation d’une extension avant la réhabilitation de l’existant. Autres interventions à venir: la démolition du porche Lyautey pour aérer davantage le secteur, la création d’une liaison verte reliant les parcs Gallieni et Hébert-de-la-Rousselière, et l’implantation d’un pôle éducatif, notamment doté d’une nouvelle bibliothèque-ludothèque, dans l’ancien foyer de jeunes travailleurs aujourd’hui entièrement vidé.


La newsletter
63208