Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes

Menu
  • Partagez sur

Sécurité // Prévention

La Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes a lieu le 25 novembre. A cette occasion plusieurs actions sont organisées à Angers.

Vingt-six ans après la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes de l'assemblée générale des Nations Unies, ce sujet est toujours d'actualité. En 2019, ce sont les meurtres de femmes commis par leurs conjoints et ex-conjoints qui sont au centre de l'attention médiatique, avec un compteur des féminicides devenu une référence: plus de 130 pour cette seule année.

La Ville d’Angers soutient les initiatives locales et l’action des associations qui font collectivement avancer la cause de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans le but de changer les comportements.

Violences sexistes et sexuelles, réagir peut tout changer

Témoin de violences? Qu’elles soient sexistes ou sexuelles, verbales ou physiques, qu’elles soient dans la sphère privée, au travail, en milieu scolaire ou dans l’espace public: famille, amis, collègues, témoins, chacun est concerné et a un rôle à jouer devant à une scène de violence.
La campagne "Réagir peut tout changer", réalisée par le secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, donne des clés pour réagir avec quatre vidéos illustrant la diversité des formes de violence.

3919: un numéro pour les femmes victimes de violences

Gratuit et anonyme, le 3919 Violence Femmes Info est un numéro de téléphone pour toutes les femmes victimes de violences. Accessible 7 jours sur 7 (de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedis, dimanches et jours fériés), il assure un rôle d’écoute, d'information et d'orientation vers des dispositifs d’accompagnement et de prise en charge auprès d’associations nationales ou locales partenaires.

Témoin, victime, appelez le 17 (ou le 112 depuis un portable) en particulier lorsque la situation représente un danger grave et immédiat. Le 17 reste le numéro d’urgence pour être mis en relation avec la police ou la gendarmerie.

L’égalité se travaille toute l’année

Sensibiliser les enfants aux différences filles/garçons est l'une des façons de prévenir bien en amont les violences faites aux femmes. Mais comment faire évoluer les mentalités et sensibiliser dès l'enfance aux comportements sexistes?

Les messages véhiculés durant l'enfance permettent de construire la personnalité et d'inculquer les valeurs de respect de l'autre et de tolérance. Pourtant, les stéréotypes sexistes continuent à être très présents dans notre société, notamment au travers de messages stéréotypés/clichés adressés tout particulièrement aux plus jeunes.

Inculquer l'égalité des sexes dès le plus jeune âge vise à construire le respect entre filles et garçons. Il s'agit de travailler sur l'environnement en général, la société est co-responsable sur ces questions. Il est important d'aider tout le monde à évoluer: à l’école, à la maison, dans les activités sportives, de loisirs, au travail etc. 

Les politiques publiques en faveur de la prévention et de la lutte contre les violences faites aux femmes sont nombreuses et constituent un des fondements de notre pacte républicain.

Les violences faites aux femmes touchent leur dignité et constituent une violation grave des droits de la personne humaine, quel que soit le lieu où elles se produisent: violences au travail, violences à l'école, violences dans l'espace public, violences au domicile, mais aussi quelles que soient leurs formes: violences verbales, violences morales et psychologiques, violences affectives et émotionnelles, violences économiques, violences physiques, violences sexuelles (attouchement, viol), violences coutumières (injonctions vestimentaires, mariages forcés, mutilations sexuelles, crimes d'honneur, infanticide des filles...).

En France, 219 000 femmes sont victimes de violences conjugales chaque année, on dénombre au total 180 victimes tuées dans le cadre de violences au sein du couple, 100% des femmes déclarent avoir été victime de comportements sexistes (blagues ou remarques liées au sexe, regard appuyé, injures...), 94000 femmes sont victimes de viol chaque année et seulement 1 sur 10 porte plainte, 1 femme sur 5 est victime de harcèlement sexuel au travail au cours de sa vie...

Tous les acteurs sociaux (famille, école, entreprise, institutions, collectivités locales...) sont concernés et peuvent contribuer à la lutte contre les inégalités et les discriminations à caractère sexistes, qui constituent le fondement des violences faites aux femmes et aux filles.

Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre a pour but de sensibiliser le grand public. Il s'agit de mobiliser les différents acteurs autour d'événements et d'initiatives favorables à une prise de conscience collective et incitant au changement des normes sociales ainsi qu'au respect des lois existantes.

C'est dans ce contexte, et avec cette ambition, que la Ville d'Angers s'engage dans l'action "Agir ensemble pour l'Égalité" en lien avec de nombreux partenaires angevins qui organisent de multiples actions pour rompre le silence et promouvoir les droits des femmes.
Face à ce fléau social, ne restons pas muets, agissons!"

Roselyne Bienvenu,
adjointe déléguée aux Sports et à l'Egalité entre les femmes et les hommes

La newsletter
62735