Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Le SCO va pouvoir aménager le stade Raymond-Kopa

Menu
  • Partagez sur

Sport // Loisirs

La Ville vient de confier au SCO les clés du stade Raymond-Kopa. Les deux parties ont signé un bail emphytéotique administratif d’une durée de 35 ans pour permettre au club de transformer l’enceinte.

Signature du bail entre Saïd Chabane, président du SCO, et le maire Christophe Béchu, dans la nouvelle tribune Colombier. (Photo: Thierry Bonnet, Ville d'Angers)

"Ce bail emphytéotique administratif est une nouvelle étape dans la relation de confiance et de coopération qui existe entre la Ville et le club, explique le maire Christophe Béchu. L’objectif est de permettre au SCO de réaliser dans le stade Raymond-Kopa les aménagements nécessaires pour poursuivre son développement. La Ville a conscience que le club a des besoins que le haut niveau exige, notamment en matière d’infrastructures." D’où la signature de ce bail de 35 ans qui s’est tenue jeudi 31 mai, un mois après son vote à l’unanimité du conseil municipal. Concrètement, le stade reste propriété municipale mais le club est désormais libre d’y réaliser des travaux ; sachant que le SCO avait déjà eu l’autorisation de rénover les loges et la pelouse, dont il avait récupéré les charges d’entretien l’an dernier.

"Porter haut les couleurs de la ville"
"C’est un tournant pour le club et pour l’histoire du club, se réjouit Saïd Chabane, le président du SCO. Nous allons prendre notre destin en main et nos responsabilités en investissant. Nous allons poursuivre la rénovation du stade afin de le moderniser et de créer des équipements conformes aux évolutions du football moderne. Je présenterai d’ici au mois de septembre l’ensemble du projet de développement du club mais je tiens à préciser que si nos ambitions sont sur le terrain, elles sont aussi pour les Angevins. Le club sera toujours là pour porter le plus haut et le plus longtemps possible les couleurs de la ville."

Redevance annuelle
La paraphe de ce bail, qui comprend le périmètre du stade et les anciens locaux d’Angers Tennis Club (ATC), intervient quelques mois après la livraison de la nouvelle tribune Colombier, rénovée par la Ville pour 6,3 millions d’euros. Il prévoit également le versement chaque année d’une redevance de 350000 euros HT du club à la Ville. Une somme qui correspond peu ou prou aux 150000 euros de redevance payés les années précédant le bail et au coût d’amortissement de la tribune Colombier estimé à 200000 euros. À noter que cette redevance sera abaissée à 240000 euros HT en cas de travaux importants réalisés par le club. Autre clause du document: la possibilité pour la Ville de modifier le périmètre du bail au niveau des rues Saint-Léonard et Colombier en cas de projet d’élargissement de la chaussée.

La newsletter
61916