Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

La restauration de l'exceptionnelle polychromie de la cathédrale est lancée

Menu
  • Partagez sur

Culture

Riche d'une polychromie exceptionnelle par son état de conservation, le portail de la cathédrale va être restauré. Le chantier a été lancé le 25 mai, pour une durée d'environ un an.

Clémentine Mathurin, conservatrice à la Direction régionale des affaires culturelles, présente le projet de restauration. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

La découverte date de 2009, lorsqu'une opération de nettoyage est menée sur le portail de la cathédrale. Laquelle révèle alors un ensemble de polychromies datant pour les plus anciennes du 12e siècle, dans un état de conservation exceptionnel. Un coffrage en bois est alors mis en place pour protéger l'ensemble, dans l'attente d'une décision concernant sa restauration. Celle-ci a finalement été lancée, jeudi 25 mai.

"Il a fallu près de dix ans pour établir le protocole de restauration et retenir les entreprises les plus qualifiées", explique Clémentine Mathurin, conservatrice à la Direction régionale des affaires culturelles, maître d'ouvrage du chantier.

C'est en effet une opération de haute précision qui est lancée, et qui va se dérouler en plusieurs étapes pour une durée totale d'environ un an. Un nettoyage au laser sera ainsi effectué, tandis que les parties fissurées des sculptures seront déposées pour être remises en place au moyen de tiges en acier inoxydable. Certains éléments manquants pourront être refaits, lorsqu'une documentation est suffisante pour les restituer dans leur état d'origine. Le coût des travaux, de 500000 euros, est entièrement pris en charge par l'Etat.

Des visites de chantier proposées dès cet été

A partir de cet été, il sera possible de découvrir les opérations de restauration lors de visites de chantier, organisées par le service éducatif Ville d'art et d'histoire. Grâce à un échafaudage spécifique, ces visites permettront d'approcher au plus près des sculptures et ainsi découvrir la richesse de la composition, mettant en scène notamment le thème de l'Apocalypse.

La newsletter
61900