Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

La nouvelle avenue Jeanne-d'Arc a été inaugurée

Menu
  • Partagez sur

Environnement

Refaite à neuf, l'avenue Jeanne-d'Arc a été inaugurée mercredi 25 avril. Elle s'intègre à un plan global de végétalisation, qui concerne aussi bien les grands projets que les aménagements de quartier.

C'est une avenue Jeanne-d'Arc entièrement métamorphosée qui a été inaugurée mercredi 25 avril. Projet phare du mandat en matière de végétalisation, le chantier, lancé à l'été 2017, a permis de repenser le site dans son intégralité.

Les réseaux ont été refaits pour revoir notamment l’éclairage public et créer un système d’arrosage. 154 tilleuls à petites feuilles, issus de la production locale et retenus par les riverains pour leur port dense et imposant, ont été plantés pour former un double alignement sur une longueur de 600 mètres. S’y ajoutent 26 arbres fruitiers, de larges bandes engazonnées et des prairies fleuries entrecoupées de placettes équipées de fauteuils et de bancs, 810 hortensias et autres 10000 crocus, autour d'une vaste allée centrale dédiée aux piétons et aux cyclistes. Au total, 11600 m2 ont été végétalisés, soit plus de la moitié de la surface de l'avenue.
Côté square, un amphithéâtre de verdure (le semis est en cours), une aire de jeux, des agrès sportifs et un espace pétanque sont au programme, avec également le maintien du marché du jeudi.

A noter que les trois kilomètres de palissades et barrières de protection en bois seront progressivement retirées quand la végétation aura repris tous ses droits, et que, d’ici à l’été, les candélabres seront équipés de capteurs connectés permettant d’adapter l’éclairage public au bruit. En cas de nuisances sonores trop importantes, la lumière sera ainsi coupée.

Un plan de végétalisation pour la ville

"C’est un moment particulier, explique le maire Christophe Béchu, devant de très nombreux Angevins venus inaugurer le site. Particulier, car c’est la concrétisation d’un engagement que nous avions pris devant les électeurs en 2014, mais aussi parce que l’avenue Jeanne-d’Arc s’inscrit dans l’histoire de la ville depuis 1617, quand des rangées d’ormes sont plantées sur un terrain alors situé en pleine campagne. Au fil des siècles, l’avenue n’a cessé de se transformer. Devenue sombre et triste avec des platanes malades, nous avons souhaité lui redonner son lustre d’antan, lui apporter davantage de végétal et récréer la perspective vers le jardin du Mail et l’hôtel de ville."

La nouvelle avenue Jeanne-d’Arc s'intègre à un plan global de végétalisation de la ville. Lequel inclut le fleurissement de la place du Ralliement trois fois par an, mais aussi la création d'espaces verts dans les quartiers. Sans oublier bien sûr les grands projets en cours sur la ville et qui font la part belle au végétal: Cœur de Maine avec l'agrandissement et la création d'espaces végétalisés au bord de la rivière, ou encore la création d'un parc à Saint-Serge à côté de la nouvelle patinoire.

La newsletter
61851