Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Angers va expérimenter les emplois francs

Menu
  • Partagez sur

Economie // Emploi

Angers a été retenue aux côtés de six autres territoires en France pour tester le dispositif des emplois francs, qui vise à inciter l’embauche des demandeurs d’emploi des quartiers prioritaires, et ce sans condition d’âge.

Les emplois francs, qui s’accompagnent d’une prime aux entreprises embauchant les habitants des quartiers prioritaires sans condition d’âge, seront expérimentés à Angers dès l’an prochain. Emmanuel Macron l’a annoncé mardi à Tourcoing, alors qu’il livrait sa feuille de route en matière de politique de la Ville.

Quinze mille euros sur trois ans pour une embauche en CDI ou cinq mille euros sur deux ans pour un CDD de plus de six mois, voici les grands avantages de cette mesure d’incitation à l’emploi que salue une grande partie de la classe politique locale, dont le maire d’Angers Christophe Béchu.

"Nous n’étions pas le seul territoire du Grand Ouest à avoir fait acte de candidature pour expérimenter les emplois francs, c’est donc une grande satisfaction pour les demandeurs d’emploi de nos quartiers qui vont trouver dans ce nouveau dispositif un plus à leur insertion. C’est une satisfaction collective aussi, puisque les élus du territoire ont porté ce dossier ensemble."

Sept quartiers d'Angers et un de Trélazé

La préfecture est chargée des modalités d’application, en lien avec l’ensemble des acteurs concernés par l’emploi, l’insertion, l’éducation... Dans le dossier déposé par les élus angevins figurent les sept quartiers prioritaires d’Angers (Belle-Beille, Monplaisir, les Hauts de Saint-Aubin, Savary, Grand-Pigeon, la Roseraie ainsi que le secteur Beauval-Bédier-Morellerie) auxquels s'ajoute le quartier du Grand Bellevue à Trélazé.

Six autres territoires au niveau national ont été retenus pour tester le dispositif des emplois francs: les zones intercommunales de Seine-Saint-Denis, le Val de France (Sarcelles, Villiers-le-Bel), Grand Paris sud (Grigny et Evry), Marseille et Cergy-Pontoise.

En cas de succès du dispositif, les emplois francs ont vocation à être étendus à l'ensemble du territoire.

La newsletter
61166