Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Parc Bellefontaine

Menu
  • Partagez sur

Parc Bellefontaine

C'est en 1983 que le conservatoire s'installe à la maison des arts, l'ancienne institution Bellefontaine construite en 1841. 

Elle fut tour à tour pensionnat de jeunes filles, hôpital militaire pour enfin se transformer en maison des arts accueillant, l'Orchestre National des pays de la Loire, Angers Nantes Opéra et le conservatoire.

Aujourd'hui il s'agit d'un parc de quartier arboré avec une étendue de verdure. On y accède par l'avenue Montaigne, par le parking de la rue de la Rame, mais aussi par la rue Louis Gain.

 

A l'intérieur de ce parc se situe un outil de sensibilisation aux allergies : le pollinarium sentinelle mis en place en 2013.

Un polliniarium sentinelle est un espace d’environ 200 m² regroupant la plupart des plantes communes de la région à haut pouvoir allergisant (graminées et ligneuses).

Grâce à l’observation quotidienne en un seul lieu, il permet de relever pour chaque espèce la date précise de la première libération de pollen. Dès l’évènement observé, l’information est transmise à l’Agence Régionale de Santé (nouveau sigle) DRASS et est édité sur le web de l’ARS Pays de Loire de la DDASS et DRASS des Pays de la Loire.

C’est un véritable dispositif de surveillance complémentaire aux capteurs de pollen du RNSA (Réseau National de Surveillance aérobiologique).

Le polliniarium sentinelle est un outil qui vient surtout aider les personnes allergiques graves dans l’anticipation de leur traitement, leur permettant d’atténuer les symptômes allergiques.

Le pollinarium sentinelle d'Angers est localisé depuis 2013 dans le parc de Bellefontaine sous la responsabilité de l’équipe de jardiniers du secteur Mail.

Pour en savoir plus :

http://www.angers.fr/actualites-sorties/63160-les-alertes-pollens-arrivent-dans-l-appli-vivre-a-angers/index.html

http://www.angers.fr/vivre-a-angers/la-nature-a-angers/les-parcs-et-jardins-publics/pollinarium-sentinelle-d-angers/index.html

 

La newsletter
57946