Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Echappées d'art

Menu
  • Partagez sur

Conçu comme un parcours artistique urbain, le projet Echappées d’art est une manifestation estivale d’art contemporain lancée par la Ville d’Angers.

Depuis son initiation en 2016 avec la participation de Julien de Casabianca, l’événement a pour objectifs de faire sortir l’art des musées, de promouvoir la création contemporaine et de surprendre les publics. En 2017, Okuda, Vhils, Hobz et Ali sont intervenus sur les murs de la ville.

En 2018, l’événement s’attache à valoriser les collections des musées sur la thématique du bestiaire, en lien avec l’exposition La Grande Parade des animaux, à travers des reproductions d’oeuvres à découvrir au détour des boulevards, commerces, ruelles et places de la ville.

La saison 3 de cet événement a également pour ambition de soutenir la création artistique contemporaine dans l’espace urbain. Les artistes internationaux Tellas, Daniel Muñoz et Hitnes investissent ainsi différents sites du centre-ville, tandis que le Parisien Eltono habille lui des rames du tramway.

À noter aussi la reconduction de deux Panneaux artistiques libres (PAL) installés rue Plantagenêt et place Maurice-Sailland, sur lesquels quatre artistes interviendront en live, tout comme le public, au gré de son inspiration.  Mais également la décoration de deux palissades de chantier, au jardin des Plantes et dans le bas du boulevard Ayrault, confiées à des graffeurs.

Autour d'Echappées d'art

Les Animaux de Jacques Tempereau
Jardin du Musée des Beaux-Arts

Une joyeuse cohorte d’animaux s’est échappée dans la ville. Ce sont Les animaux du peintre et sculpteur angevin Jacques Tempereau (1945 - 2006). Volumes stylisés, tout en courbes, ces drôles d’animaux en résine sont zébrés de rouge, de noir et de blanc et sont installées dans l’espace public, comme une surprise ponctuant le parcours.

A la rencontre des Dames d’Anjou de Laure Duquesne
Boulevard Foch, promenade du bout du monde, place du Ralliement et place Sainte-Croix

Au gré des places, des quais et des jardins, Laure Duquesne invite à la rencontre de ses Dames d’Anjou, sculptures féminines et silencieuses, en écho aux grandes dames d’un autre temps qui comptèrent dans l’histoire de l’Anjou. L’exposition se compose de huit sculptures dans le centre-ville d’Angers.

La newsletter
60887