Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Accélération pour les aménagements de bandes cyclables

Menu
  • Partagez sur

Déplacements

Le déconfinement et les principes sanitaires en vigueur dans les transports en commun encouragent l’usage du vélo pour les déplacements quotidiens. En conséquence, la Ville a accéléré l’aménagement de bandes cyclables sur différents axes.

Photo de bande cyclable, boulevard Carnot.
Boulevard Carnot, la suppression de la voie de bus a laissé place à une bande cyclable élargie. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Le déconfinement est en cours et les beaux jours sont de retour: une équation qui favorise l’usage du vélo comme alternative aux transports en commun, où les gestes barrières et notamment le principe de distanciation restent bien évidemment en vigueur.

Pour répondre à cette attente, la Ville d’Angers a réalisé ces dernières semaines des aménagements sur plusieurs grands axes, aussi bien dans le centre-ville qu’en périphérie. "Pour l’essentiel, il s’agit d’aménagements qui étaient prévus dans le cadre du plan vélo et que nous avons anticipés, ou qui préfigurent l'organisation de la voirie telle qu’elle apparaîtra avec les travaux du tramway et l'entrée en service des nouvelles lignes", souligne l’adjoint au maire Jean-Marc Verchère.

C’est le cas par exemple avenue Montaigne où, pour laisser place à une voie cyclable, les voitures circulent désormais sur une file dans chaque sens au lieu de deux auparavant: un espace resserré qui sera pérennisé par le démarrage des travaux de la ligne B du tramway.

C’est aussi l’anticipation du futur réseau de transports qui a guidé l’aménagement des boulevards Ayrault et Carnot, où les bandes cyclables ont été élargies à 1m75, sans voie de bus. "Avec l’entrée en service des nouvelles lignes de tram, il n’y aura plus qu’une ligne de bus qui utilisera cet axe. Cela ne justifiait donc pas d’y maintenir une voie dédiée", poursuit l’adjoint.

Quant au choix d’aménager ces bandes cyclables sur la voirie et non sur les trottoirs, l’élu le justifie par la difficulté d’organiser une cohabitation sécurisée entre piétons et cyclistes. "La problématique des intersections est aussi très délicate avec les bandes sur trottoirs, qu’il est difficile de raccorder aux aménagements propres à chaque carrefour."

Outre l’avenue Montaigne et les boulevard Ayrault et Carnot, des bandes cyclables ont aussi été aménagées ces dernières semaines sur l’avenue Chatenay, l’avenue de la Liberté, les boulevards De Gaulle et du Roi René.

A noter que certains de ces aménagements (avenues Montaigne et Chatenay) sont encore en phase de tests, et pourront être revus en fonction des comptages de flux.

La newsletter
63061