Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

La rénovation urbaine, ça commence demain

Menu
  • Partagez sur

Rénovation urbaine

Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard était à Angers lundi 10 septembre, pour signer la convention liée à la rénovation urbaine des quartiers Belle-Beille et Monplaisir.

Rencontre entre le ministre Jacques Mézard et des collégiens et lycéens de Monplaisir.
Pendant sa visite, le ministre Jacques Mézard a rencontré des collégiens et lycéens du quartier Monplaisir. (Photo: Thierry Bonnet/Angers Loire Métropole)

Moins d’un an après sa première visite, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, était de retour à Angers lundi 10 septembre. Il a notamment échangé avec les acteurs associatifs de Monplaisir ainsi qu'avec des élèves du collège Jean-Lurçat et du lycée Mounier, pour évoquer les enjeux de la rénovation urbaine aujourd’hui officielle sur le quartier, comme à Belle-Beille.

Une visite attendue puisqu’il s’agissait, dans un second temps, pour le ministre, le président de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru) Olivier Klein, le maire Christophe Béchu, le préfet Bernard Gonzalez et l’ensemble des partenaires (bailleurs sociaux, Caisses des dépôts et consignations...) de signer la convention relative au Nouveau Programme de renouvellement urbain, qui s’accompagne d’un financement d'Etat de 100 millions d’euros.

70% de cette enveloppe seront attribués sous forme de subvention par l’Anru, 30% sous forme de droits à prêts par Action Logement (le 1% Logement). Au total ce sont toutefois 500 millions d’euros qui seront investis dans les dix prochaines années. Le complément étant apporté par Angers Loire Métropole, la Ville d’Angers et par les trois bailleurs sociaux présents dans les quartiers concernées: Angers Loire habitat, Podeliha et la Soclova.
En jeu bien sûr: la mutation globale de ces deux quartiers anciens, l’amélioration du cadre et de la qualité de vie pour près de 22000 habitants, avec le bénéfice également de l’arrivée du tramway dès la fin 2022.

Ainsi qu’il s’y était engagé, Christophe Béchu donne rendez-vous aux habitants de Monplaisir et Belle-Beille pour leur expliquer le calendrier des opérations ainsi que les grandes étapes du changement urbain. Celui-ci portera à la fois sur le logement (991 démolitions, 2800 et 830 constructions à l’échelle des deux quartiers), mais aussi sur les équipements et les aménagements publics. "Nous sommes très fiers aujourd’hui de pouvoir dire que la rénovation urbaine commence demain!", a notamment salué le maire et président Christophe Béchu.

Réunion publique mardi 11 septembre à la Maison pour tous de Monplaisir à 19h30 (3, rue de l'Ecriture) et mercredi 12 septembre au centre Jacques-Tati à Belle-Beille, également à 19h30 (5, rue Eugénie-Mansion).

La newsletter
62058