Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Budget 2022

Menu
  • Partagez sur

Le deuxième budget primitif du mandat a été voté au conseil municipal du 28 mars 2022. Il s’appuie sur une stratégie financière reposant sur des fondamentaux solides, pour préserver la capacité d'investissement de la Ville tout en veillant à maîtriser la dette.

Comme c’est le cas depuis 2014, les taux d'imposition restent inchangés, conformément aux engagements de l'équipe municipale. La préservation de l’épargne est également au cœur des priorités grâce, notamment, à une maîtrise des dépenses de fonctionnement qui enregistrent une légère baisse (-1,1%), tout en maintenant les subventions et les participations à un niveau élevé (40,4 M€). Conséquence de ces efforts de gestion, la collectivité bénéficie d’une capacité d’investissement importante, de l’ordre de 61,2 M€, destinés à équiper et à développer la ville et à financer les grandes priorités du mandat que sont la culture, le renouvellement urbain, la transition écologique et l’éducation. Quant au recours à l’emprunt, il reste contenu afin de maintenir la dette dans la moyenne basse des collectivités de même strate.

Les chiffres-clés

Evolution des dépenses de fonctionnement

Evolution des charges de personnel

Evolution des recettes de fonctionnement

Evolution des niveaux d'épargne

L'investissement par politique publique

Investissement et encours de la dette

Les principaux postes d'investissement

61 millions d'euros d'investissements sont inscrits au budget 2022 de la Ville d'Angers. Ci-dessous les principaux postes d'investissement.

"Un budget solide, soucieux de préserver les intérêts des Angevins"

Trois question à Jean-Marc Verchère, premier adjoint, rapporteur du Budget

Comment qualifiez-vous le budget primitif qui vient d’être adopté?
Il s’inscrit dans un contexte quelque peu chahuté avec un retour de l’inflation et des prix de l’énergie qui croissent. Il reste cependant un budget solide, soucieux de préserver les intérêts des Angevins en n’augmentant pas les taux des impôts locaux. Soucieux également de maintenir notre politique de solidarité auprès des plus fragiles, notamment grâce au centre communal d’action sociale. Soucieux enfin de poursuivre la transformation de notre ville et de ses quartiers en investissant pour la transition écologique, le renouvellement urbain, la culture et l’éducation.

La Ville est donc en bonne santé financière?
Les fondamentaux sont bons. La dette reste contenue, nos dépenses de fonctionnement sont maîtrisées, l’épargne progresse et permet de financer plus de 60 millions d’euros pour équiper la ville. Tout cela en limitant le recours à l’emprunt. Il s’agit ainsi de préserver, pour le moyen et le long terme, nos capacités à soutenir et à développer nos services à destination des Angevins.

Comment se décline la transition écologique à l’échelle de la Ville alors que cette thématique est plutôt portée par Angers Loire Métropole?
La lutte contre le réchauffement climatique est au cœur de toutes les politiques publiques menées par nos collectivités. Elle est transversale et ne saurait être l’apanage d’un seul niveau de décision, fut-il celui de notre Communauté urbaine, chef de file en la matière. Ainsi, la Ville a engagé de nombreuses rénovations thermiques de ses bâtiments, notamment de groupes scolaires, mais aussi de l’ancienne patinoire du Haras… La réhabilitation ou la construction de logements sociaux par nos bailleurs, l’aménagement de nos espaces publics, rues et places, la promotion des modes de transport doux et protecteurs de l’environnement… tout cela participe d’une action soutenue en faveur de la transition écologique.

Débat d'orientation budgétaire

Le débat d'orientations budgétaires du budget primitif 2022 de la Ville d'Angers a eu lieu lors de la réunion du conseil municipal du 28 février.

La newsletter
64029