Environnement

Des miniforêts urbaines verront le jour dans les quartiers Hauts-de-Saint-Aubin et Roseraie en janvier 2023. Concept, implantation, participation aux plantations… Découvrez comment sera concrétisé ce projet lauréat du budget participatif 2020.

Un arbrisseau, un arbuste et un arbre, plantés tous les trois dans un mètre carré. C'est selon cette méthode développée et popularisée par le botaniste japonais Akira Miyawaki que seront plantées les miniforêts urbaines qui verront le jour à Angers, selon le projet retenu par les habitants à l'issue du vote du budget participatif 2020. Constituées d'essences locales, ces miniforêts plantées en ville sont de petits écosystèmes à la dynamique proche des forêts naturelles. Ces projets d'implantation de poumons verts au sein des quartiers s'inscrivent par ailleurs en cohérence avec les objectifs décrits dans le plan Nature en ville.

Deux sites ont été retenus pour accueillir ces espaces de biodiversité. La première parcelle de 600 m² est située dans le quartier des Hauts-de-Saint-Aubin dans le secteur des Bretonnières, à proximité de la cité éducative Nelson-Mandela et des jardins familiaux. Ce vaste espace enherbé accueillera bientôt 1800 arbres. Au centre de la miniforêt, une agora offrira aux riverains un îlot de fraîcheur et un endroit idéal à l'observation de la nature.
Le deuxième site d'implantation retenu est situé dans le quartier de la Roseraie, à l'extrémité de la rue François-Mauriac qui fera à cet effet l'objet d'une opération de désimperméabilisation sur une surface de 150 m². À cet endroit, tout proche des jardins familiaux des Aupanes, 450 arbres seront plantés.

Plantation et entretien participatifs

Implantées en toute proximité des habitations, les miniforêts ont vocation à devenir des lieux ressource pour les habitants. Dans cette perspective, ils sont largement associés à la plantation et l'entretien de la forêt sur les premières années. Deux journées de plantations participatives sur inscription sont organisées vendredi 13 et samedi 14 janvier pour planter les 2250 arbres. Dans chaque quartier, on recherche également des habitants volontaires pour contribuer à l'entretien des miniforêts lors des opérations de désherbage manuel et d'arrosage. Ces "gardiens" assureront en outre le suivi du développement de la miniforêt par des photos et des relevés de croissance.

En cette fin d'année, la ville prépare les terrains pour accueillir les miniforêts, en procédant notamment au retrait du bitume de la parcelle située rue François-Mauriac. En attendant l'heure des premières plantations, il est d'ores-et-déjà possible de s'inscrire pour devenir habitant planteur ou gardien de miniforêt. Les plantations et l’entretien participatifs seront animés par l’association MiniBigForest.

S'inscrire en tant qu'habitant volontaire

Des réunions d'information sont organisées pour découvrir de manière détaillée les projets de miniforêts et les modalités de participation. La première réunion aura lieu jeudi 24 novembre à 18h30 au relais mairie des Hauts-de-Saint-Aubin, pour ce qui concerne la miniforêt des Bretonnières. La seconde est prévue le vendredi 2 décembre à 18h30 au centre Jean-Vilar (salle Poivre et sel) pour la miniforêt de la rue François-Mauriac.

La newsletter