Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Angers IceParc accueillera trois événements internationaux de patinage

Menu
  • Partagez sur

Sport // Loisirs

La Ville et la Fédération française des sports de glace ont signé une convention actant l’accueil de trois événements internationaux à la patinoire Angers IceParc, en 2022 et 2023.

"En construisant la patinoire IceParc, notre ambition était de pouvoir y organiser des événements d’ampleur, rappelle le maire d’Angers Christophe Béchu. Ce fut le cas avec les championnats du monde de hockey féminin qui viennent de s’achever, avec des affluences record à la clé. Et bientôt, en juin, avec le combat de boxe de Georges Ory. Je me réjouis que l’enceinte angevine s’ouvre à d’autres disciplines." Pour cela, la Ville et la Fédération française des sports de glace ont signé, ce vendredi 6 mai, un protocole d’accord qui prévoit la tenue à Angers de trois rendez-vous internationaux d’envergure.

Angers, seule étape française

Le premier, programmé du 4 au 6 novembre 2022, permettra au public angevin d’assister à la seule étape française du 27e Grand Prix ISU (international skating union), qui réunit les 60 meilleurs patineurs et patineuses artistiques du circuit mondial autour de quatre épreuves: simple messieurs, simple dames, couple artistique et danse sur glace. Un beau spectacle en perspective qui reviendra un an plus tard, en novembre 2023.

Entre les deux, ce sont les championnats du monde juniors de patinage synchronisé qui se dérouleront à Angers, du 9 au 11 mars. L’occasion de découvrir une jeune discipline collective -des groupes de 12 à 20 patineurs sont réunis sur la glace- et en plein essor, qui aspire à devenir olympique. 500 sportifs, soit 20 délégations venues de quatre continents, sont attendus à l’IceParc.

"Toutes sont des dates majeures du calendrier, et vont mettre en lumière quelques-unes des douze disciplines que représente la fédération, explique Nathalie Péchalat, sa présidente. Nous allons faire en sorte d’ouvrir ces événements au maximum, en donnant par exemple accès aux entraînements afin de permettre à un public le plus large possible d’en profiter, notamment les plus jeunes."

La newsletter
64077