Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Le Muséum des sciences naturelles

Menu
  • Partagez sur

Le Muséum des Sciences Naturelles se veut un lieu vivant ouvert sur l’environnement et l’écologie. Le Muséum développe et expose de précieuses collections, témoins de la diversité du monde vivant et de l’évolution de la nature.

Hungry Planet, du 13 juillet 2018 au 30 juin 2019

Le photographe Peter Menzel et sa femme Faith d’Aluisio ont parcouru le monde entier avec cette question : que mangent les hommes sur Terre ? Pour y répondre, ils ont partagé le quotidien et surtout la table de leurs hôtes dans vingt-six pays. Au moyen d’un protocole bien établi - photographier une famille avec toute la nourriture qu’elle consomme en une semaine -  ils nous livrent sur table la richesse et la diversité de nos habitudes alimentaires mais aussi les excès et l’uniformisation de notre consommation.

L’exposition « Hungry Planet » présente une sélection de vingt-quatre clichés issus de ce travail et nous fait voyager du Bhoutan au Mexique en passant par le Mali, la France ou encore la Chine et les États-Unis. Au-delà du simple constat d’une grande disparité entre tous ces pays, ce travail a le mérite de nous mettre en situation de questionnement par rapport à notre alimentation et aux enjeux économiques et environnementaux qui y sont liés.

Recolnat : la fin n’est qu’un début !

 

C’est la dernière phase d’un chantier au long cours qui occupe le muséum d’Angers depuis 4 ans. Le programme national e-ReColNat propose, après l'herbier national, de numériser les herbiers régionaux, en particulier ceux des muséums et des universités.

Le muséum fait numériser 83 000 planches d’herbiers, soit plus d’un quart de sa collection. L’équipe espère pouvoir participer à d’autres opérations de ce type dans le futur pour compléter la numérisation du patrimoine scientifique angevin.

À terme, les herbiers numérisés seront consultables par les botanistes du monde entier et le grand public. Ce patrimoine scientifique, indispensable pour les études de biodiversité et de nomenclature gagne ainsi en visibilité.

On peut déjà étudier les 20 000 premières planches sur le site en choisissant l’institution « Muséum d’Angers » ! https://explore.recolnat.org/

La préparation des herbiers a impliqué le travail d’agents (révision taxonomique, inventaire, informatisation, restauration, reconditionnement) et l’aide de bénévoles (sécurisation, nettoyages) ... quelques fois pour une semaine, quelques fois pendant des mois !

Qu’ils soient tous remerciés pour l’aide qu’ils ont apportée jusqu’ici.
Agents :  Samantha, David, Isabelle, Honorine, Marie-Sylvie, Giselle, Ernestine, Matthieu, Miguel
Bénévoles : Lilianne, Marie-Chistine, Marie-thérèse, Jean-Dominique, Odile, Sophie, Patricia, Simone, Danielle, Martine, Christiane, Hélène, Lucette, Monique, Jacqueline...

                           

 

 

 

Exposition l'Anjou sous nos pieds

Exposition présentée au muséum en 2008.

Une exposition sur la géologie de l’Anjou, quoi de plus naturel !

Notre département est un des tout premiers en matière de géodiversité. Sa position géographique le situe à la frontière naturelle qui sépare le Massif armoricain et le Bassin parisien, deux des grandes unités géologiques qui structurent le sol français. A l’ouest d’Angers on situe l’Anjou noir, appelé ainsi à cause de la couleur sombre des roches rencontrées qui ont toutes plus de 300 millions d’années (Ma) ! À l’est, c’est l’Anjou blanc constitué par des dépôts sédimentaires plus récents âgés de moins de 180 Ma et en général de couleur claire.

La richesse des terrains qui composent notre sous-sol rend son étude particulièrement intéressante et nous apprend beaucoup sur l’histoire de la Terre. La lente migration de notre territoire de l’hémisphère sud jusqu’à sa position actuelle depuis 500 Ma, les variations climatiques ou encore les transgressions marines sont écrites dans les roches, roches qui témoignent de l’intense activité de notre planète depuis sa création.

L’exposition met en avant 10 géosites d’intérêt patrimonial et scientifique. Certains font déjà l’objet d’une valorisation, d’autres sont encore exploités, tous méritent d’être préservés en partie pour permettre aux générations futures de voir et toucher l’histoire géologique de l’Anjou.

 

Exposition "zoos humains : l'invention du sauvage" - Exposition en itinérance

L'exposition "Zoos humains" met en lumière l'histoire de femmes, d'hommes et d'enfants, venus d'Afrique, d'Asie, d'Océanie ou d'Amérique, exhibés en Occident dans des cirques, des cabarets, des foires, des zoos, des villages reconstitués dans le cadre des expositions universelles et coloniales.

Un processus qui commence au 16ème siècle dans les cours royales et va croître jusqu'au milieu du 20ème siècle en Europe, en Amérique et au Japon.

C'est un immense "spectacle", avec ses figurants, ses décors, ses imprésarios, ses drames et ses récits. C'est aussi une histoire oubliée, au carrefour des histoires coloniales, de la sciences, du racisme et de celle du monde du spectacle et des expositions universelles.

Pour toute demande d'emprunt gratuit de l'exposition "Zoos humains" (sous réserve de gratuité des droits d'entrée), merci de contacter Sandrine Picault, Mission Diversité Citoyenneté Egalité - Direction action territoriale - Ville d'Angers au 02.41.96.99.26 - courriel : sandrine.picault(at)ville.angers.fr

La newsletter
50517