Logement

Accueil logement Angers Loire Métropole

Accueil logement enregistre les demandes de logement HLM, conseille et oriente les personnes âgées ou en situation de handicap.

Angers Loire Métropole
Accueil Logement
68, rue du Mail - 49100 Angers
Tél : 02 41 05 50 55 - accueil-logement(at)angersloiremetropole.fr

 

Handicap moteur
handicap visuel
Handicap auditif
Handicap mental

Habitat Facile à Vivre

La ville d’Angers est partenaire du dispositif qui à pour but de former des entreprises du bâtiment à l’adaptation des logements aux handicaps et au vieillissement.

CAPEB
Tél : 02 41 36 83 68 - capeb(at)capeb49.fr

La liste des entreprises formées :
http://www.capeb-maineetloire.com/web/p154_trouver-un-artisan.html

Les principes d'adaptation d'un logement

Adapter le logement aux personnes en situation de handicap auditif...

... De manière générale :

  • Coupler signaux sonores et visuels dans toutes les pièces de vie pour la sonnerie de porte, idem pour le téléphone.
  • Limiter les nuisances sonores, en équipant le logement de fenêtres à double-vitrage,en posant des sols insonorisés... et ce pour améliorer la perception auditive des personnes malentendantes.
  • Eviter les champs magnétiques parasites : néons, planchers chauffants électriques, moquettes non traitées contre l’électricité statique.
  • Installer des rampes dans les escaliers (beaucoup de déficients auditifs ont des problèmes d’équilibreou de vertige).
  • Augmenter le champ visuel, en offrant des perspectives vers l’intérieur et l’extérieur du logement, en limitant le nombre de cloisons, en fixant des miroirs, en utilisant de préférence des portes coulissantes.


... Entrée :

  • Prévoir un vidéo-portier, avec doublage lumineux de la sonnerie d’entrée (flash).
  • Installer un juda sur la porte d’entrée.


... Cuisine :

  • Augmenter le champ visuel : prévoir une cuisine ouverte sur le séjour, permettant de laisser passer le regard ; cela permet de rompre l’isolement et de rester en contact avec les autres occupants du logement.


... Chambre :

  • Réveil avec flash lumineux, ou vibrant,


... Séjour :

  • Téléviseur avec décodeur pour le sous-titrage, et écoute avec boucle magnétique ou à infra-rouge
  • Adapter le téléphone, avec amplificateur et bobine magnétique incorporée à l’écouteur).
  • S’équiper éventuellement d’un fax et d’un minitel.

Adapter le logement aux personnes déficientes visuelles

... De manière générale :

  • Favoriser au maximum les commandes électriques (volets, hi-fi...).
  • Prévoir des détecteurs de lumière.
  • La commande des éclairages est située à proximité de la porte.
  • Favoriser tous types de contrastes pour les déficients visuels (entre murs et plinthes, tapis et sols, nez de marche...).
  • Favoriser les fenêtres et portes coulissantes, en évitant les fenêtres basculantes et oscillo-battantes qui peuvent être dangereuses.


... Cuisine :

  • Faciliter les déplacements dans l’espace, en favorisant l’accès aux rangements.
  • Prévoir un plan de travail vaste et aux couleurs contrastées par rapport aux ustensiles.
  • Prévoir des mains courantes à certains endroits stratégiques.
  • Préférer les plaques électriques ou à induction plutôt que le gaz qui peut être dangereux ; la surface de chauffe est plus facilement repérable avec des plaques électriques.
  • Placer sur tous les équipements (four, balance...) des repères tactiles, ou bien user d’appareils munis de synthèse vocale, avec des commandes manuelles de grande taille (téléphone) et aux couleurs contrastées pour les malvoyants.
  • Pour les déficients visuels, prévoir une lumière suffisante pour éviter les zones d’ombre ; l’halogène permet de régler l’intensité lumineuse selon les besoins.


... Salle de bains :

  • Eviter les revêtements de sol glissants.
  • Eviter toute proximité entre eau et électricité.
  • Equiper les appareils de braille ou d’une synthèse vocale (pèse personne, thermomètre de bain...).
  • Pour les personnes malvoyantes, prévoir un éclairage complémentaire permettant une activité de proximité, tout en évitant les éclairages directs qui éblouissent ; il existe également des miroirs grossissants.


... Chambre :

  • S’équiper d’un réveil vocal.

Adapter le logement aux personnes à mobilité réduite

... De manière générale :

  • Une aire de rotation de 1,50 m de diamètre est nécessaire au déplacement de la personne, ainsi qu’une surface de 1,30 x 0,80 m correspondant à l’encombrement du fauteuil.
  • Bien penser les espaces de circulation, les débattements de porte ne doivent pas se situer dans l’aire d’évolution de la personne.
  • Les portes d’accès doivent être de 0,80 m de passage minimum, avec l’ouverture vers l’extérieur pour les petits espaces ; et de préférence sans seuil.
  • Veiller à la hauteur des différents équipements (commandes électriques, poignées de porte, fenêtres et placards, patères...).
  • Préférer les volets roulants motorisés.


... Cuisine :

  • Préférer une cuisine ouverte, avec un coin repas intégré.
  • Les plans de travail doivent être à 0,80 m du sol, avec un espace libre en dessous et sans rupture entre eux afin de déplacer les objets par glissement,
  • Faciliter l’accès aux rangements et privilégier tiroirs et portes coulissantes,
  • Prévoir un évier peu profond, avec un robinet facilement accessible,
  • Les placards en hauteur peuvent être fixés sur des cadres élévateurs permettant de les faire coulisser vers le bas,
  • La plaque de cuisson est à 0,80 m du sol ; la vitro céramique facilite le glissement des casseroles.


... Salle de bains :

  • D’une surface plus importante, pour installer du matériel de transfert et de levage notamment.
  • Prévoir une aire d’approche autour de la baignoire, et une plage de transfert en tête de celle-ci.
  • Pour la douche, le bac receveur sera extra-plat ou, mieux encore, comportera un syphon de sol avec une surface anti-dérapante ; elle sera équipée d’un siège stable et confortable, de barres d’ appui, une robinetterie facilement accessible (douchette à 1,20 m de haut).
  • Le lavabo doit être accessible en position assise, voire à hauteur variable, avec un espace libre de 0,70 m minimum en dessous.
  • Veiller à la hauteur des miroirs pour les personnes assises (à 1,05 m minimum du sol),
  • Les sanitaires, en liaison ou même intégrés à la salle de bains, sont équipés de barres d’appui ; prévoir un espace de 1,30 x 0,80 m pour permettre un transfert latéral.


... Chambre :

  • La largeur du passage autour du lit doit être au minimum de 0,90 m de chaque côté et 1,20 m au pied, tout en laissant une aire de rotation de 1,50 m.