Financer son logement

S’engager dans une accession à la propriété mérite mûre réflexion. Établissez un plan de financement en adéquation avec votre budget.

Financer son logement

« Quel est mon budget ? » C’est la première question à vous poser avant d’entamer les recherches. Si vous avez recours à un prêt, sachez que vos remboursements ne doivent pas dépasser un tiers du budget familial. Il faut aussi prendre en compte tous les frais annexes liés à l’habitation : charges collectives et individuelles, taxe foncière et taxe d’habitation, frais de copropriété, travaux de rénovation…

Le plan de financement

Avant de chercher un logement, établissez un budget maximum et un financement prévisionnel. Adressez-vous à plusieurs banques en prenant en compte la durée des différents prêts, le coût total du crédit, le maintien ou non des mêmes mensualités…
Si votre dossier de prêt est accepté par la banque, vous recevrez « une offre préalable de crédit » Ce document de référence comporte une information complète : montant des échéances, capital restant dû après chaque remboursement, montant total des intérêts… N’oubliez pas que l’acceptation de l’offre de prêt est soumise à un délai de dix jours.

Les différents prêts

Prêt à taux zéro
Il sert à financer une partie de la résidence principale, appartement ou maison neuve ou encore maison ancienne de plus de 20 ans avec un montant de travaux de rénovation au moins égal à 54% du prix de l’acquisition. Ce prêt ne peut pas dépasser 20% du montant de l’achat et 50% de celui des autres prêts. Il est soumis à un plafond de ressources.

Prêt Épargne-logement (PEL)
Le PEL est un sacré coup de pouce pour l’accédant à la propriété. Il permet de constituer à terme un apport personnel et ouvre des opportunités sur des prêts à taux attractifs.

Prêt conventionné et prêt PAS
C’est la base du plan de financement. Dans les deux cas, le montant de la somme empruntée n’est pas plafonné et la durée de remboursement varie en fonction des revenus (entre 10 et 15 ans). Par contre, le prix au mètre carré est soumis à un plafond et une surface minimale d’habitabilité est exigée. Ces deux types de prêts conventionnés ouvrent droit à l’Aide personnalisée au logement. À noter que le prêt PAS n’est délivré qu’au-dessous d’un certain revenu imposable.

Prêt “1% logement”
Les salariés des entreprises de plus de 10 salariés peuvent bénéficier de prêts à des taux très compétitifs. Pour en savoir plus, adressez-vous à votre employeur ou au Comité interprofessionnel du logement (CIL).
Contact du CIL : 18, place Mendès-France. Tél. 02 41 20 85 49.

A NOTER...

Interrogez votre banquier !

- Quelles sont les particularités du prêt (taux fixe ou variable…) ?
- Quels sont le taux, la durée et le coût total du prêt ?
- Quel est le coût de l’assurance (décès, invalidité, chômage) ?
- Quelles sont les modalités de prise en charge de l’assurance ?
- Quel est le montant des frais de dossier ?
- Quelles garanties sont exigées pour l’obtention du prêt ?
- Quelles sont les conditions en cas de remboursement anticipé ?
- Peut-on choisir la date de prélèvement automatique ?