Parc de Demazis

Historique

Dans les documents d’états des lieux, il apparaît qu’en 1882, la propriété dénommée la Chambre des Deniers a été acquise par Monsieur DEMAZIS pour une contenance de 1,80 ha comprenant une maison, des dépendances, un logement pour le jardinier, les jardins et une rivière. 

Cette dernière dénomination laisse donc apparaître qu’un cours d’eau drainant le bassin versant, alors exclusivement agricole, n’était pas canalisé et que la réserve d’eau n’existait pas du moins sous sa forme actuelle. Sa configuration et ses aménagements laissaient supposer que l’ouvrage avait été réalisé entre 1895 et 1910.

La « rivière » a été barrée, et son lit a été élargi par le terrassement des rives qui ont été ensuite maçonnées. Ces murets de soutènements et les aménagements, vanne de vidange et ouvrage d’alimentation sont encore visible à ce jour.

Le bassin ainsi aménagé avait à l’époque l’unique but, le stockage de l’eau pour les besoins domestiques et l’arrosage des jardins. Les rives étaient à cette époque faiblement colonisées par la végétation. Des aménagements ont vu le jour depuis les années 50 pour augmenter la quantité d’eau de cette réserve. Alimentation du plan d’eau, modification du système de vidange et trop plein,  aménagements des rives du plan d’eau.

Aujourd'hui

La Direction Parcs, Jardins et Paysages gère ce parc avec l'équipe de jardiniers du Lac de Maine.

Les objectifs sont les suivants : obtenir une propreté durable, recréer un écosystème riche, valoriser nos actions de développement durable (mulching, souche écologique) en installant de la signalétique adéquate.

En 2010, deux services municipaux ont conjugués leur efforts afin de nettoyer la mare présente au coeur du parc. Objectif de ce chantier : évacuer la vase et les déchets encombrants.

En effet, l’étang devient malheureusement au bout de plusieurs années un cloaque (lieu très sale) avec une accumulation de feuilles et détritus jetés (très nombreuses bouteilles vides, vélos, caddies… )

Il y a donc un phénomène important d’eutrophisation qui se développe, la matière organique se décomposent mal et d'importantes algues vertes se déposent l’été en surface (mauvaises odeurs).

Le désenvasement effectué doit permettre une meilleure qualité de l’eau.

Pour agrémenter la mare et permettre une ambiance particulière, les jardiniers du Lac de Maine ont plantés quelques nénuphars.