Place du Ralliement 2015

MISE EN SCENE VEGETALE SUR LA PLACE DU RALLIEMENT

La place du Ralliement végétalisée avec le jardin gagnant de l’édition 2014 des jardins d’expression : c’est la folie verte qui s’installe en centre ville !

Ce jardin, issu de l'édition 2014 "Vent de folie au jardin" basé au parc de Pignerolle sur la commune de Saint-Barthélémy d'Anjou, a été imaginé par 4 étudiants de l’Association Melting Paysage d’Agrocampus Ouest, Angers : Marion FRANGEUL, Guilhem HAUDRY, Quentin GOUEDARD et Doriane NARBEBURU. Il a reçu  le premier prix du public et des professionnels. Les gagnants de ce projet "Jardins d'expression" se voient proposer la reconstitution de leur projet à plus grande échelle en 2015.

Pour passer d'un jardin de 40 m2, réalisé en 2014 au parc de Pignerolle, aux 600 m2 pour celui de la place du Ralliement, c'est l'équipe de la Maîtrise d'ouvrage et la Maitrise d'œuvre de la Mairie d'Angers - Direction Parcs, Jardins et Paysages qui, en partenariat avec les étudiants, redessine le jardin pour l'agrandir et l'adapter à la place du Ralliement.

« La folie verte » représente une déclinaison de la consommation d'absinthe. D'où un jardin décomposé en 4 espaces, symbolisant le rapport à l'alcool : du premier contact, à l'euphorie, du délire à l'accès au jardin de la connaissance souvent illustrés par les peintres du XIXème siècle…,  c'est un voyage illicite qui est proposé aux visiteurs. "

Note d’intention :

Me dévoilant à votre vue, vous me reconnaissez peut-être, je suis la fée
verte, Absinthe. Bienvenue dans mon jardin, je vais vous montrer le chemin.
Suivez-moi de près car les plantes possèdent bien des secrets… Bien que
belles, exubérantes et colorées, elles peuvent vous tromper… mais tout
aussi bien vous sauver…
Laissez-vous transporter par la folie végétale, ma douce folie verte…
Notre jardin a pour objectif de montrer par quels moyens les plantes
peuvent nous faire basculer dans la folie. Pour parvenir à nos fins nous
nous sommes appuyés sur l’exemple de l’absinthe, utilisée pour produire la
boisson alcoolisée du même nom.
Nous vous invitons donc, au fil des micro-jardins, à découvrir les effets
produits par la consommation d’absinthe (les hallucinations notamment) et par la suite à en comprendre les effets.

Avec un espace en spirale qui offre la possibilité soit de rester à l'intérieur, soit d'en sortir si on le souhaite. Le décor est planté.

Esquisse et modélisation

Dès janvier 2015, la Direction Parcs Jardins et Paysages (pilote des projets Jardins d'expression et de la végétalisation de la place du Ralliement) a demandé aux étudiants lauréats de l’édition 2014 de repenser leur projet : il faut tout réinventer et reconstruire sans aller à l'encontre du projet initial.

Les dessinateurs de la Maitrise d’ouvrage partent toujours d'une photo de la place qu’ils "nettoient" sur ordinateur pour mesurer les espaces. Ensuite, ils construisent le jardin, module par module, en respectant les cotes, pour prévisualiser le rendu final. Une esquisse peaufinée jusque dans les moindres détails, comme l'ajout des ombres par exemple, avant d'être présentée aux élus pour validation.

Après une période d'affinage, de janvier à avril, une proposition est retenue et validée en mai 2015 par la municipalité. L'étape d’installation peut alors commencer en tenant compte des différentes contraintes de la place telles que la pente, les arrivées électriques, l'arrosage, les hauteurs à respecter, le fait de ne pas pouvoir planter au sol, la difficulté d'accès au chantier… avec la mise en terre des quelques 1 600 plantes de 50 variétés environ.

Le montage

Un travail transversal commence alors avec les services généraux de la Direction Parcs Jardins et Paysages qui mobilisent un grand nombre de collègues : jardiniers, chauffeurs de camions-grues ou d'engins, menuisiers, serruriers-métalliers, maçons, monteurs en arrosage, électriciens, peintres, magasiniers au même titre que les équipes de production et de décoration florale, mais aussi les agents de la Voirie, des Bâtiments et patrimoine communautaire, de l'Information-communication, de la Mission Tourisme mutualisée et du service Commerce et artisanat, près de 40 collègues ont œuvré en coulisses,  représentant plus d'une vingtaine de corps de métier différents. Sur place, des  régisseurs techniques extérieurs, assurent les liens avec tous les partenaires.

La place étant occupée pour la Fête de la musique, les travaux ont démarré le lundi 22 juin à midi et clôturés le vendredi 3 juillet au soir. Soit 2 semaines d'installation et de mise en place soigneusement orchestrées depuis de longs mois.

Chiffres 

700 heures de travail en amont, et tout autant pour la pose. 50 heures d'entretien et d'arrosage durant l'été, le temps de démontage début septembre. Plus de 1690 heures de travail sur ce décor.

Voilà un bel exemple de réalisation végétalisée réalisée par la ville.

Tout l'été, des animations estivales sur le thème du végétal proposées par la Ville et Angers Loire Tourisme vont animer le centre ville :

http://www.angers.fr/vie-pratique/sport-loisirs/le-tourisme-et-les-loisirs/l-ete-a-angers/index.html