Petits jardins Grandes idées / 27 avril 2014

Un événement grand public autour du «Végétal» et des jardins

L’événement se déroulera place Molière le dimanche 27 avril 2014 de 10h à 18h.

L’objectif est de faire découvrir les différentes formes de jardins en ville et les façons de les cultiver : jardins de pied d’immeuble, jardins partagés, micro-jardins, mais aussi de façon informelle les potagers sur les balcons et la "récup" tout azimut.

Cette manifestation propose aux visiteurs un événement à plusieurs dimensions :

  • animations pour les curieux de nature de 10h à 18h : différentes animations autour du jardinage, connaître et améliorer son sol, créer un jardin en lasagnes, réussir le compostage, choisir les graines pour le potager. Stands conseils : sur le jardinage, sur le développement durable, la biodiversité, les parcs et jardins de la Ville d'Angers, la Maison de l'Environnement et les associations naturalistes angevines.
  • marché végétal : des producteurs locaux et artisans proposent de nombreux produits pour aménager et embellir le jardin : plants de légumes et de fleurs, rosiers, livres, graines etc...
  • troc de plantes : de 10h à 18h : l'échange de végétaux permettra à tous de découvrir, expérimenter ou renouveler ses plantations. c'est un moyen économique et astucieux de découvrir de nouvelles plantes et échanger gratuitement avec les passionnés. De 10h à 11h : le coin des collectionneurs pour échanger des plantes rares ou peu connues.

Comment participer au troc ? préparez au plus tôt vos plantes à échanger. Une plante déposée = une plante adoptée. Le troc de plantes est réservé aux particuliers, aucune vente ni achat n'est autorisé.

Un troc de plantes, ça se prépare alors à vos semis, boutures et divisions !

C’est l’occasion d’échanger, de récupérer, de découvrir: pour dénicher des graines, des plants ou des boutures sans rien débourser, essayez le troc de plantes, un échange gratuit entre jardiniers. C’est aussi une bonne occasion de partager vos richesses végétales avec d’autres passionnés et d’encourager la biodiversité.

Pour être au point le 27 avril, voici quelques étapes :

- faites l’inventaire de tout ce qui peut-être emporté tel quel pour les échanges: graines récoltées les années précédentes, jeunes plants issus de semis, de divisions ou de boutures, grosses potées dont vous ne voulez plus (plantes d’intérieur, cactus, vivaces ou arbustes)
- il faut veiller à bien étiqueter tous vos godets (un par un) pour éviter toute confusion lors de l’échange
- sur chaque étiquette indiquez le nom de la plante (nom latin si possible) avec le genre et l’espèce et la variété si vous la connaissez; mentionnez aussi la couleur de la floraison (c’est un plus indéniable lors de l’échange).
Petite astuce: pensez à recycler vos boites de fromage blanc ou pots de yaourt, cette matière plastique est souple et parfaite pour faire des étiquettes
- prévoyez un stock de caissettes pour ranger puis transporter les plantes

Comment faire ?

S’il ne vous reste que quelques semaines avant le troc, vous pouvez rapidement préparer quelques plants. Quelques exemples:
pour les plantes vertes, mettez quelques tiges d’impatiens, de misères, de pothos ou de syngoniums dans un verre d’eau: reprise rapide garantie
divisez vos campanules de murailles, vos touffes de joubarbes ou de sedums, vos pieds de menthe, de ciboulette ou de mélisse, repiquez les plants dans des pots à yaourt ou des boites de conserve percées
Inspectez vos planches de fraisiers pour prélever les stolons bien enracinés
Faites le tour du jardin pour repérer les éventuels semis spontanés
Les semis de salades à couper, de laitues pommées poussent très vite: récupérez des barquettes en polystyrène et semez vos salades, vous garderez les plus beaux plants pour votre potager et le surplus sera emporté sans repiquage pour le troc
Les plants de tomates sont toujours très appréciés, les graines germant rapidement au printemps, semez dans des boites à œufs (1 graine par alvéole) c’est une solution qui facilite ainsi l’arrachage
- On peut faire la même chose avec le concombre, melon, courge,
- Pour les fleurs : semis de balsamine, belle-de-nuit, capucine, haricot d’Espagne, ipomée, tournesol germent très vite

Quand agir au potager

en février- mars : semez les plants que vous repiquerez au printemps, installez vos semis sous un châssis ou dans des caissettes en polystyrène (placées de préférence contre un mur exposé sud) exemple : cerfeuil, chicorée, choux pommé, fenouil, oignon, poireau
en mars (au chaud) : tomates, aubergines, à semer en caissettes dans la maison pour être repiquées dehors une fois que votre terre sera réchauffée (en mai)
entre mars et avril : on sème directement en pleine terre : fève, pois, laitue, carotte, navet, épinard, panais, radis et on plante les échalotes et les pommes de terre
en avril ou mai (selon les régions) repiquez les plants que vous avez semés en avril et démarrez les semis directement dans le jardin : haricot vert, laitue, betterave, concombre, courgette…
parmi les plus faciles à réussir radis, courges (potirons et courgettes), haricots, petits pois, roquette

les fleurs au potager, quand fleurissent-elles ?

mars-avril : giroflée, narcisse, tulipe
mi-mai : benoîte, lupin, œillet mignardise, pois de senteur, souci
en juin : centaurée, chrysanthème des moissons, ciboulette, delphinium, gaillarde, glaïeul
mi-juillet : anthémis, cardon, coréopsis, cosmos orangé, lavatère, statice
août et début automne : dahlia, immortelle, reine-marguerite, rose d’inde, rudbeckia, zinnia
parmi les plus faciles : cosmos, capucine, tournesol, pois de senteur, œillet d’inde simple (tagètes)

Angers, une ambition naturelle pour le végétal

A Angers, le végétal est une filière d’excellence

• Pôle de compétitivité mondial
• 30 000 salariés 
• 4 500 entreprises

Le premier pôle de formation français, un environnement scientifique performant, de nombreuses structures de valorisation dédiées (l’Institut de recherche en horticulture et semence, Agrocampus…), une terre d’accueil de salons internationaux…
Le territoire angevin s’affirme comme la référence en matière de végétal.

A Angers, l’environnement est propice au bien-être de chacun

Plus de 5000 hectares d’espaces naturels remarquables sur l’ensemble de l’agglomération
Un espace vert à moins de 500m ou 10 min à pied de chaque Angevin
Un fleurissement reconnu nationalement
Un territoire précurseur dans le développement durable avec l’entretien écologique des espaces verts et un objectif "zéro pesticides"
La sensibilisation des habitants dans leurs pratiques du jardinage ou des gestes éco-citoyens

A Angers, il existe une expertise reconnue et sollicitée

300 000 plantes produites chaque année dans les serres municipales d’Angers
40 actions de développement durable mises en place par la Direction Parcs, Jardins et Paysages de la Ville d’Angers
Une collection nationale d’hortensias en collaboration avec le GEVES et l’INH, Agrocampus
La Ville et l’Agglomération d’Angers, fondatrices et adhérentes à l’association Plante et Cité
La participation à des projets Européens « sur le végétal en Ville » notamment le projet Parkatlantic

La ville d’Angers valorise la filière végétale à travers sa politique de développement durable, la  valorisation du patrimoine et du savoir-faire angevin. Elle souhaite pour 2013, continuer à développer différentes actions liées aux Angevins et leur rapport à la nature.