Floralies de Nantes / Mai 2014

La Direction Parcs, Jardins et Paysages participe à la demande de la Ville à certaines opérations afin de mettre en avant le savoir faire horticole angevin.

Ainsi, depuis plusieurs années, la ville d’Angers participe à des salons horticoles en France ou à l’étranger.

Quelques exemples :

  • Mai 2014 Les Floralies de Nantes
  • MAi 2009 Les Floralies de Nantes,
  • 2007 Festival de Chaumont sur Loire
  • 2003 Participation angevine au Festival International de Montréal, thème la mosaïculture 1er prix décerné par le Jury
  • chaque année les Accroches Cœurs à Angers

2014 : Les talents angevins aux Floralies internationales de Nantes

Du 8 au 18 mai, la Ville d'Angers et Angers Loire Métropole participent aux Floralies Internationales de Nantes.

Les Floralies Internationales de Nantes, organisé tous les 5 ans, réunit associations et organismes professionnels représentant le monde de l'horticulture.

Elles accueillent à chaque édition, plus de 200 créations et mises en scène paysagères de la France et du monde auxquelles sont associées la danse, la musique, la poésie, la chanson, l'architecture, la sculpture, la peinture, le cinéma, la bande dessinée... Les Floralies Internationales de Nantes accueillent plusieurs centaines de milliers de visiteurs.

La Ville d’Angers, Angers Loire Métropole, l’atelier Lucie Lom, créateur d’évènements et La boîte qui fait beuh (groupement d’auteurs de bandes dessinées) s’associent pour réaliser une création sur un espace de 140 m² (20mx7m), situé dans le Grand Palais, dits des Grands studios dédié au cinéma et à la bande dessinée.

Cette œuvre monumentale s’intitule « Pandanusia, la folle échappée ».

Une œuvre végétale de science fiction

Echappant à la destruction de la planète Pandanusia, les plantes s’organisent en Plantéchelles dans le but de coloniser une autre étoile.

L’œuvre créée est une planète sans présence humaine et dominée par le végétal. Elle s’inspire notamment de bandes dessinées telles que Valérian de Jean-Claude Mézières, Philémon de Fred, le monde d’Aedena de Moébius…, ou de films d’animation comme la planète sauvage de Roland Topor et René Laloux, Nausicaa de Miyasaki….

La première planche en bande dessinée de cette histoire est exposée sur le stand. L’œuvre met en scène la fuite des plantes qui cherchent à s’échapper de la zone de sécheresse où la vie se meurt pour gagner une zone très dense et luxuriante, où des plantes hétéroclites montent et s’accrochent sur les Plantéchelles vers un avenir meilleur.

Des plantes imaginaires s’intègrent aux plantes réelles mais aussi les détournent

L’Intellectum Hydrangea macrophylla est plus connue sous le nom d’Hortensia intello, cette plante se distingue par son murmure incessant et discursif autour des thèmes les plus divers, scientifique, philosophique, historique...

Le Glaïoeil a développé un étrange mimétisme, sans doute dû au doute qu’elle nourrit sur sa propre beauté et à une recherche permanente du regard des humains ; sa vue prolongée peut troubler le promeneur imprudent et d’autres encore : Les petits mocherooms vivant en groupes, le lucilols, les arhum cocktails., les frou-frou de paradis, les carnivorus hurleuses, les crapahuteuses...

Même les plantes réelles semblent sorties tout droit d’un monde imaginaire de par leur couleur et leur forme, créant la confusion entre le réel et l’imaginaire, impression encore renforcée par les bruitages qui suggèrent que les plantes se mettent en mouvement.

Un astre géant suspendu à 9 m de hauteur, est le point focal apportant une élévation supplémentaire au stand, le rendant imposant.