Paysage : quantité et ou qualité ?

La valeur patrimoniale paysagère d'une ville s'apprécie trop souvent via les médias sur des bases purement statistiques. Angers peut se prévaloir d'offrir environ 800 hectares bruts y compris surfaces d’eau (sensu stricto) d'espaces verts publics aux Angevins, soit plus de 40 m²/habitant.  

Mais l'intérêt d'un jardin, d'un parc, d'un paysage relève d'abord d'une approche sensible ; l'usage, le degré de satisfaction, le plaisir, l'émotion, le rapport au temps, à l'espace, représentent des critères d'appréciation de la qualité d'un lieu beaucoup plus pertinents que ceux de leur superficie.

Parce que ces données ne se laissent pas facilement mettre en équation, il convient de les appréhender indirectement par l'analyse des fréquentations, des enquêtes d'opinion, des critiques spontanées, des observations  ethnographiques. 

Leur interprétation constitue un guide de la politique verte et paysagère de la ville. Dans une trame urbaine "aérée", Angers est perçue d'emblée comme une Ville verte. Son patrimoine vert est caractérisé par : 

  • sa diversité dans laquelle se lit la recherche d'un équilibre entre tradition et modernité ; la volonté de répondre à la demande multiforme de ses concitoyens : Jardin du Mail - Jardin des Plantes pour les jardins anciens, Jardin François Mitterrand comme espace moderne fonctionnel, Parcs St Nicolas ou Parc de Loisirs pour les espaces naturels récréatifs, mais aussi les squares, plaines de jeux au cœur des quartiers, les espaces verts associés à la voirie, ou encore les jardins des écoles, les jardins familiaux etc. 
  • une influence forte de la culture horticole de l'Anjou - par exemple l'omniprésence des cèdres, témoins des introductions XIXème début XXème siècle - la richesse de la flore  horticole associée aux parcs et jardins. 
  • l'existence de deux grands poumons verts : au Nord les 600 hectares de l'Ile St Aubin, à l'Ouest les 400 hectares des Parcs St Nicolas, Balzac et du Lac de Maine, reliés entre eux par la Maine. 
  • puis une multitude d'espaces verts de petites et moyennes dimensions assez bien distribués dans le tissu urbain, mais aussi par des plantations d'arbres d'alignement très présentes dans le paysage.