Place du Ralliement 2017

Une cuisine cultivée au cœur de la place du Ralliement !

La ville d’Angers et Angers Loire Métropole cherchent à valoriser leur patrimoine végétal auprès des Angevins et des touristes. Jardins d’expression cultive le sentiment d’appartenance au pôle du végétal. Cet événement attire plus de 35.000 visiteurs. Il assure la promotion du territoire en valorisant le patrimoine végétal et les jeunes talents issus des écoles de la communauté urbaine. Il permet d’entretenir des liens étroits avec les entreprises du territoire qui soutiennent les candidats. C’est aussi l’occasion de collaborer avec Végépolys, Terre des Sciences et le bureau horticole régional, les partenaires de l’opération.

Le jardin de la place du Ralliement, est issu du concours "Jardins d’expression" dont la thématique 2016 était "Potager connecté" . C’est 3 étudiants de l’ESA  qui a gagné le 1er prix : Etienne Ferréol FOLTZER, carla MOREO et Alexandre STEVANT.

Présentation du projet présent à Pignerolle en 2016 : « notre but est de créer un jardin en avance sur son temps grâce à diverses évolutions. le monde du végétal ne cessant d’évoluer, nous avons voulu créer un projet mêlant innovations technologiques et environnementales. Ainsi, notre jardin résultera de la liaison entre ces avancées tout en ayant une vision futuriste de la symbiose entre le potager et les progrès scientifiques. Afin de connecter ces découvertes, notre jardin prendra la forme d’une cuisine dévoilant plusieurs systèmes de culture – ou potagers – permettant une culture de bien ou d’énergie, spécifique à une utilisation particulière. Voyagez dans un futur proche à travers une cuisine riche en innovations vertes qui pourrait bientôt devenir la vôtre… »

Conception

Mais pour passer d'un jardin de 40 m2 installé au parc de Pignerolle, aux 778 m2 pour celui de la place du Ralliement, c'est l'équipe de la Maîtrise d'ouvrage et la Maitrise d'œuvre de la Mairie d'Angers - Direction Parcs, Jardins et Paysages qui, en partenariat avec les étudiants, redessine le jardin pour l'agrandir et l'adapter à la place du Ralliement.

Dès janvier 2017, la Direction Parcs Jardins et Paysages (pilote des projets Jardins d'expression et de la végétalisation de la place du Ralliement) a demandé aux étudiants lauréats de repenser leur projet : il faut tout réinventer et reconstruire sans aller à l'encontre du projet initial.

Les dessinateurs de la Maitrise d’ouvrage partent toujours d'une photo de la place qu’ils "nettoient" sur ordinateur pour mesurer les espaces. Ensuite, ils construisent le jardin, module par module, en respectant les cotes, pour prévisualiser le rendu final avant d'être présentée aux élus pour validation.

Après une période d'affinage, de janvier à avril, une proposition, sur 3 projets, est retenue et validée en mai 2017 par la municipalité. L'étape d’installation peut alors commencer en tenant compte des différentes contraintes de la place telles que la pente, les arrivées électriques, l'arrosage, les hauteurs à respecter, la difficulté d'accès au chantier…

Les plantes

Quelques 2000 plantes mises en production au Centre Technique des parcs et jardins ont été installés dans ce jardin, pour 60 variétés différentes :
Capucine, Choux d'ornement, Cosmos, Dahlia, Gaura, Ipomée, Œillet d'Inde, Pourpier, Souci, tournesol, artichaut, aubergine, cardon, céleris, choux, concombre, courgette, Fraisier, Haricot à rame, mais doux, piment, Poirée, Poivron, salade, tomates, Topinambour, Aneth, basilic, bourrache, Ciboule, ciboulettes, Lavande, menthe, Persil, rhubarbes, romarin, thym

Mais aussi la végétalisation près des fontaines : Equisetum, Euphorbe, Hemerocale, Hibiscus, Phormium, Saule et la présence d’arbustes fruitiers pommier, poirier, cerisier, groseillier à fruits, murier grimpant, framboisier remontant, vigne.

La ville s’est associée avec l’entreprise MMI, afin de permettre au public de découvrir en scannant des QR code, le détail de chaque plante de ce jardin.
https://qr.lejardinimaginaire.fr/ralliement-angers/

De plus, cette année, les légumes seront cueillis par les jardiniers et mis à disposition du public de temps en temps dans des paniers présents au niveau de la cuisine (jours aléatoires et en fonction de la maturité des légumes), des traitements sont possibles à la bouillie bordelaise afin de prévenir des risques d’oïdium, ce qui nécessite de bien nettoyer les légumes avant utilisation.

Le montage ET LE DEMONTAGE du jardin

C'est la Direction Parcs Jardins et Paysages qui se mobilise : jardiniers, chauffeurs de camions-grues ou d'engins, menuisiers, serruriers-métalliers, maçons, monteurs en arrosage, électriciens, peintres, magasiniers au même titre que les équipes de production et de décoration florale, près de 40 personnes représentant plus d'une quinzaine de corps de métier différents.

Montage du 26 juin au 7 juillet 2017.

Démontage prévu du 28 aout au 01 septembre 2017.