Actualité

Partage Viadeo

Protection du boisement du parc Hébert de la Rousselière

06.10.2016
Abattage des arbres - photo Ville d'Angers / Direction Parcs Jardins et Paysages

Situé sur le quartier de Monplaisir, le parc Hébert de la Rousselière» est l’héritier du vieux manoir de la Gagnerie (1798), propriété acquise par le docteur Joseph Hébert de La Rousselière (1887-1979) qui devient un petit arboretum en 1932 sur le modèle de celui de la Maulévrie (Parc de l’Arboretum Gaston Allard).

Le parc bénéficie directement aux habitants du quartier, qui le nomment habituellement le « Petit Bois ». Espace convivial, de jeux et de détente, c’est également un lieu de passage, en continuité de la piscine de Monplaisir.

Le parc est aussi composé d’une zone de boisement très utilisée par les habitants du quartier pour des promenades nature, des courses d’orientation ou encore un parcours de santé.

Une étude menée par l’Office National des Forêts à la demande de la Ville d’Angers, a mis en lumière un état de faiblesse général de ce boisement, lié :
- au vieillissement des arbres en place,
- à leur manque de vigueur, dû à une densité trop importante
- au nombre trop faible de jeunes sujets destinés à son renouvellement

Si rien n’est fait, dans quelques années, les arbres en place dépériront en grand nombre, et devront être abattus, ce qui aboutira à un appauvrissement du milieu écologique et du paysage.

Afin de prévenir ce type de scénario, la Ville d’Angers engage dès maintenant une série d’actions destinées à favoriser le développement des arbres en place et favoriser le renouvellement du boisement dans le but d’assurer un meilleur équilibre écologique et une pérennité du parc.

Ainsi le paysage pourra peu à peu évoluer vers un parc :

  • composé d’arbres moins nombreux et plus gros
  • avec des espaces en cœurs d’ilots ou la végétation sera plus dense afin de protéger les jeunes arbres du piétinement et des dégradations.
  • Avec un objectif de gestion

Phase des travaux

du 13 au 23 septembre 2016 : travaux d’abattage et de débardage.

Les travaux consistent en l’abattage des arbres les plus vieillissants afin de faire de la place et de la lumière pour favoriser le développement des arbres existants et en bonne santé. Pendant cette période la zone de boisement sera fermée au public.

Octobre 2016 : broyage et rénovation des allées

Les travaux consistent en :

  • le broyage sur place des arbres abattus et réfection des allées avec les copeaux ainsi générés
  • l’arrêt de la fauche systématique au pied des arbres afin de laisser pousser les semis de chênes et autres arbres et arbustes existants.