Le Muséum des sciences naturelles

En retraçant l’aventure humaine depuis la préhistoire, le Muséum des Sciences Naturelles se veut un lieu vivant ouvert sur l’environnement et l’écologie. Le Muséum développe et expose de précieuses collections, témoins de la diversité du monde vivant et de l’évolution de la nature.

 

 

 

 

L'été au Muséum

le programme complet : été 2016

Nouveau au Muséum : le podium des primates

Cette année le Muséum vous présente le "Podium des primates"

Venez découvrir les plus proches cousins de l’homme et leur classification.

 

Exposition "Sols fertiles, vies secrètes" du 15 septembre 2015 au 26 juin 2016

L'équipe du muséum vous entraîne dans un voyage en sols majeurs ! Vous y croiserez quantité d'animaux étonnants, voire improbables. Vous y apprendrez à quel point les sols sont des systèmes complexes, fruits d'une longue évolution, fragiles et vivants. En quoi les sols nous sont indispensables alors même qu'ils subissent de lourdes menaces. Vous y découvrirez comment sont cultivées les tomates et les fraises qui garnissent nos assiettes, pourquoi certains rêvent d'une ville fertile et ce que pourrait être l'agriculture de demain. Vous vous initierez aux liens intimes qui unissent les plantes et les sols, et aux bons gestes du jardinage.

L'exposition "Sols fertiles, vies secrètes" présente les sols en donnant des éléments qui permettent d'en comprendre le fonctionnement, elle interroge aussi sur la relation que nous entretenons avec eux à travers les services qu'ils nous rendent et les menaces que nous faisons peser sur eux.

Activités pour les plus jeunes : livret jeu (à partir de 9 ans), jeu de 7 familles, puzzles, coloriages.

Herbenloire, le recensement des herbiers de la région

Grâce à l'aide de la Région de l'État et de la DRAC, un inventaire des collections d'herbiers est en cours. L'étude est pilotée par des muséums, des laboratoires d'universités et des associations. Le Muséum d'Angers a toute sa place dans ce projet puisqu'il conserve la plus grande collections d'herbiers de la région.

L'étude des herbiers permet d'obtenir des éléments sur l'évolution de la biodiversité (réchauffement climatique, apparition d'espèces invasives, disparition d'espèces). Les herbiers permettent également de retracer l'histoire de la botanique en comprenant les échanges entre spécialistes. Les herbiers enfin sont toujours la base matériel de la nomenclature des plantes.

site officiel    @herbenloire

Exposition l'Anjou sous nos pieds

Exposition présentée au muséum en 2008.

Une exposition sur la géologie de l’Anjou, quoi de plus naturel !

Notre département est un des tout premiers en matière de géodiversité. Sa position géographique le situe à la frontière naturelle qui sépare le Massif armoricain et le Bassin parisien, deux des grandes unités géologiques qui structurent le sol français. A l’ouest d’Angers on situe l’Anjou noir, appelé ainsi à cause de la couleur sombre des roches rencontrées qui ont toutes plus de 300 millions d’années (Ma) ! À l’est, c’est l’Anjou blanc constitué par des dépôts sédimentaires plus récents âgés de moins de 180 Ma et en général de couleur claire.

La richesse des terrains qui composent notre sous-sol rend son étude particulièrement intéressante et nous apprend beaucoup sur l’histoire de la Terre. La lente migration de notre territoire de l’hémisphère sud jusqu’à sa position actuelle depuis 500 Ma, les variations climatiques ou encore les transgressions marines sont écrites dans les roches, roches qui témoignent de l’intense activité de notre planète depuis sa création.

L’exposition met en avant 10 géosites d’intérêt patrimonial et scientifique. Certains font déjà l’objet d’une valorisation, d’autres sont encore exploités, tous méritent d’être préservés en partie pour permettre aux générations futures de voir et toucher l’histoire géologique de l’Anjou.

 

Exposition "zoos humains : l'invention du sauvage" - Itinérance en 2016

L'exposition "Zoos humains" met en lumière l'histoire de femmes, d'hommes et d'enfants, venus d'Afrique, d'Asie, d'Océanie ou d'Amérique, exhibés en Occident dans des cirques, des cabarets, des foires, des zoos, des villages reconstitués dans le cadre des expositions universelles et coloniales.

Un processus qui commence au 16ème siècle dans les cours royales et va croître jusqu'au milieu du 20ème siècle en Europe, en Amérique et au Japon.

C'est un immense "spectacle", avec ses figurants, ses décors, ses imprésarios, ses drames et ses récits. C'est aussi une histoire oubliée, au carrefour des histoires coloniales, de la sciences, du racisme et de celle du monde du spectacle et des expositions universelles.

Suite à la présentation et au succès de l'exposition "Zoos humains" au muséum en 2014, l'exposition est en itinérance.

Pour toute demande d'emprunt gratuit de l'exposition "Zoos humains" (sous réserve de gratuité des droits d'entrée), merci de contacter Sandrine Picault, Mission Diversité Citoyenneté Egalité - Direction action territoriale - Ville d'Angers au 02.41.96.99.26 - courriel : sandrine.picault(at)ville.angers.fr