Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Nouvelle patinoire

Menu
  • Partagez sur

(Chabanne et Partenaires)

L'actuelle patinoire du Haras, construite en 1982 avec une piste unique, est aujourd'hui saturée et ne permet plus de répondre aux besoins exprimés par les différents utilisateurs: grand public, scolaires, pratiquants amateurs et professionnels des différentes disciplines de glace (notamment hockey et danse). De même, ses gradins limités à 1080 places empêchent l'accueil de grands événements, et apparaissent insuffisants au développement de l'équipe fanion de l'ASGA, les Ducs d'Angers, qui évoluent au meilleur niveau de la discipline en France.

Ainsi, la décision a été prise de doter Angers d'une nouvelle patinoire, qui sera construite dans le quartier Saint-Serge.

Cette implantation présente plusieurs intérêts:

  • constitution d'un véritable pôle de loisirs, grâce à la proximité immédiate du Multiplex et du futur skate park
  • facilité d'accès avec le passage de la ligne A du tramway
  • opportunité de requalifier un espace en friche, en contribuant à la dynamisation du quartier situé sur le périmètre de l'opération Coeur de Maine

Les travaux ont démarré à l'automne 2017, pour une livraison attendue en juin 2019.

Le nouvel équipement, dessiné par Chabanne Architecte, proposera deux pistes, dont une équipée de gradins modulables avec une capacité de 2500 à 3500 places. Au-delà de l'accueil des scolaires et des sportifs, il permettra de développer une offre adaptée aux nouvelles attentes du public: "jardin de glace" pour les familles avec jeunes enfants, handigliss, spectacles sportifs et culturels...

La nouvelle patinoire sera gérée par délégation de service public, laquelle a été confiée à l'UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air). Parmi les engagements du délégataire: celui d'offrir une large amplitude d'ouverture (5300 heures par an dont 2000 d'ouverture au grand public), la proposition d'activités encadrées tout au long de l'année (freestyle, karting sur glace, stage...) ou encore l'organisation d'au moins quatre soirées à thème par mois. Il vise ainsi 332000 passages par an, soit un quasi-doublement par rapport à la fréquentation actuelle de la patinoire du Haras.

Coûts de construction:

  1. Patinoire: 26,5 millions d'euros
  2. Parking: 4,1 millions d'euros
La newsletter
61704