Marie: "Je suis pareil que toi"

MARIE 23 ans, angevine de cœur et porteuse de ce message « Je suis pareil que toi »

J : Parle-moi de toi :

Je suis la petite dernière d’une fratrie de deux sœurs et un frère. Je suis devenue sourde à l’âge de 9 mois. Malgré une phobie scolaire que je me suis acharnée à combattre, j’ai suivi une scolarité normale qui m’a amenée au bac ST2S. Après une réussite au concours d’infirmière, et deux stages sur le terrain, je me suis aperçue que ce métier n’était pas pour moi. Pour garder une dynamique d’activité tout en cherchant une autre voie professionnelle, j’ai fait du bénévolat auprès des Restos du Cœur, et du soutien scolaire. Enfin j’ai effectué un service civique avec l’association Uniscité à Angers qui m’a beaucoup apportée. Actuellement je commence une seconde année de BTS en Economie Sociale et Familiale et cette formation me plait beaucoup.

J : Marie et le sport : « j’aime bien la compét’ »

j’ai débuté le sport à 4 ans par la gymnastique artistique féminine et durant 18 ans avec des bonnes places en concours départementaux, suivi de la danse classique (7 ans) et du basket (2 ans). J’ai commencé l’athlétisme  et plus particulièrement le saut à la perche. Je suis devenue quatrième benjamine au championnat de France UGSEL(2007). Depuis que je m’entraîne quatre fois par semaine, j’ai décroché la première place au championnat régional d’athlétisme et je suis sélectionnée pour ma cinquième participation aux championnats de France nationaux.

Cela m’apporte beaucoup de faire du sport et la compétition m’a permis de prendre confiance en mes capacités et de prouver que l’on peut faire aussi bien qu’une personne entendante.

 J : Marie et le service civique

J’ai postulé pour faire un service civique à Unis-Cité. J’avais pour mission d’accompagner des enfants autistes de 7 ans et 13 ans. Nous étions organisés en groupe de 8 volontaires et par binôme pour chaque enfant autiste. J’ai participé à l’organisation de la journée mondiale de l’autisme en 2016 à Angers avec l’association Autisme 49.

Cette manifestation a permis de réunir des associations, de proposer des ateliers de sensibilisation et avait pour objectif de faire connaître ce que c’est que l’autisme et démontrer que ce n’est pas une maladie mais un handicap.

J’ai ensuite accompagné à la scolarisation des enfants des gens du voyage. J’étais accompagnée d’un travailleur social pour faire du soutien scolaire pour des enfants de 10 à 14 ans. Je leur proposais des activités pendant les vacances. Moi qui suis peu patiente j’ai appris la patience et également à prendre du recul. 

J : Qu’est-ce que cette expérience t’a apportée.

Cette expérience m’a apportée de la confiance en moi, m’a permis de trouver ma voie professionnelle. Avoir une expérience sociale qui m’a confortée dans mon idée de métier dans le social et surtout conseillère en économie sociale et familiale. Je me suis sentie intégrée et j’ai surmonté mes peurs. Pour moi, c’est une victoire de finir un parcours sans trop d’absence. Mon meilleur souvenir c’est lorsque l’enfant autiste dont je m’occupais le dernier jour m’a regardé dans les yeux. 

J : As-tu des conseils à donner à un jeune qui voudrait faire un service civique comme toi :

Si tu as envie, fonce ! Tu ne peux le faire qu’une fois dans ta vie.

 

J : Marie, une jeune engagée

En 2015, un jeune réalisateur, Matthieu Boivineau, sensible à la cause des personnes atteintes de surdité, m’offre une participation dans son court métrage intitulé « je suis pareil que toi » dans le cadre du festival Nikon.

J’ai participé comme actrice. Je voulais prouver que mon handicap n’est pas un handicap. Je souhaite que ce court métrage touche les personnes qui le voient.

Et c’est aussi un moment d’aventure partagé avec mon copain.

En 2017, pendant mon stage au J, Angers connectée jeunesse j’ai également participé au Forum J.

Au mois de juin, un groupe de jeunes s’est réuni au J pour proposer des idées d’animations mais aussi avec l’objectif de pouvoir participé à la mise en place de ses animations. Tout jeune qui le souhaite peut participer et apporter ses idées.

"Je suis pareil que toi"

Lien vers le film

Des gestes de la vie quotidiennes raconté par des jeunes sourds, pourquoi leur vie serait différente ?

Ce court métrage a été réalisé avec la participation de jeunes sourds du centre Charlotte Blouin à Angers, avec en « guest » Vincent Novelli, champion du monde de tennis sourd.

Ce court métrage a reçu des récompenses et plusieurs sélections en France et à l’étranger :

Prix du Jury au Festival Regards Croisés 2016, Montpellier (France)

Prix du Scénario Arte Non Stop Festival, Buenos Aires (Argentine)