Plateau Mayenne - Durée 30mn Le monument commémoratif de l'aviation
Le monument commémoratif de l'aviation

À la descente du tramway, vous êtes avenue Pierre-Mendès-France. Au centre de l’avenue, entre les deux lignes du tramway, se trouve un monument commémoratif. Situé à proximité de l'ancien aérodrome d'Angers-Avrillé, ce monument d'Henri Jamard rappelle les grandes dates de l’histoire de l'aviation en Anjou.

À l’origine, cette sculpture a été commandée par l’Aéroclub avant qu’il ne soit déplacé en 1989 à Marcé. Au cours du XXe siècle, des précurseurs vont bâtir l’histoire de l’aviation. René Gasnier, un angevin, dont l’avion est présenté au musée régional de l’air à Marcé, effectue son premier vol en 1908 à Rochefort-sur-Loire.

L’aéroclub d’Avrillé est né en 1907, autour de lui et de l’industriel Julien Bessonneau. Le monument commémoratif est inauguré en 1939 par le sénateur Laurent Eynac, ancien ministre de l’air, alors président de la Fédération aéronautique de France.

L’aviation est symbolisée par des ailes en béton moulé. Un casque et des lunettes matérialisent le corps de l’aviateur. Pour rappeler cette activité, les nouvelles rues du Plateau de la Mayenne porteront des noms d’aviateurs célèbres.

Sur votre gauche, en descendant l’avenue, se trouve la Maison de l’Architecture, des Territoires et du Paysage.

1-Rene_Gasnier.jpg
Portrait de René Gasnier © Musée Régional de l’Air d'Angers-Marcé
2-CAUE.jpg
Compagnie Française d’Aviation, façade principale © CAUE de Maine-et-Loire
]]>
#tx_dcdgooglemap_category-122 -0.57760834693909,47.492837878954,0.000000
La Maison de l'architecture, des territoires et des paysages
La Maison de l'architecture, des territoires et des paysages

Ce bâtiment Art Déco en béton armé abritait l’ancienne école d’aviation. En 1922, une première école de pilotage est construite à Angers. Elle est installée dans des baraquements derrière les pistes de l’aérodrome.

L’enseignement est effectué par la Compagnie Française d'Aviation. Les locaux inadaptés sont remplacés en 1938 par une construction de l’architecte Ernest Bricard. Le bâtiment est composé d’un hall central largement ouvert autour duquel deux ailes se déploient couvertes de toits terrasses.

Ces espaces accueillaient les bureaux, les salles de cours, les logements et réfectoires des étudiants. À l’entrée, une sculpture monumentale de René Guilleux représente un aviateur casqué, vêtu de cuir.

À l’intérieur, une mosaïque d’Isidore Odorico illustre une escadrille d’avions entourant une cocarde sur fond de sigle CFA (Compagnie Française d’Aviation). Une seule promotion d’aviateurs sortira de cette école. Le bâtiment est occupé par les Allemands durant la Seconde guerre mondiale. Il est abandonné après la guerre. Récemment réhabilité dans le cadre de la requalification du secteur et du contournement autoroutier nord de la ville d’Angers, c’est aujourd’hui la maison de l’Architecture, des Territoires et du Paysage.

Plusieurs organismes et associations sont réunis au sein de cet espace : le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Maine et Loire; l’Union Régionale des CAUE des Pays de la Loire; l’association Alisée qui conseille sur les énergies renouvelables et enfin l’Agence Départementale d’Information sur le Logement. Des expositions et des conférences sont régulièrement organisées.
Pour retrouver la station Plateau Mayenne, revenez sur vos pas, avenue Pierre-Mendès-France.

_DSC6389-HDR.jpg
Compagnie Française d'Aviation, actuelle Maison de l'architecture des territoires et des paysages©Frédéric Chobard
_DSC6453-HDR.jpg
_DSC6398-HDR.jpg
]]>
#tx_dcdgooglemap_category-122 -0.57753324508667,47.492749075134,0.000000