Végétalisation du coeur de ville

Le cœur de ville doit devenir un lieu d’animation permanent où il est possible de faire du sport, du vélo, de pique-niquer, d’installer des expos… En amenant plus de végétal dans les espaces publics, les habitants seront davantage portés à se les approprier.


De l'avenue Jeanne-d'Arc à la promenade du Bout-du-Monde, en passant par la place du Ralliement, le végétal traversera le centre-ville tel un cheminement vert. Au-delà de son intérêt touristique et d'embellissement du cadre de vie des Angevins, l'initiative a aussi pour but d'affirmer la spécificité végétale d'Angers, notamment la diversité et la qualité de sa filière horticole.

Pour piloter le projet et lui donner sa cohérence, la Ville a mandaté une équipe pluridisciplinaire : paysagistes, urbanistes, scénographes, consultants d’Agrocampus Ouest et un bureau d’études techniques.

L'AVENUE JEANNE-D'ARC

L’avenue Jeanne-d’Arc constitue le premier secteur concerné par la végétalisation du cœur de ville. Cette artère piétonne et son square seront reconfigurés dans l’esprit d’un nouvel espace urbain, où le végétal trouvera une place centrale. Ainsi, le lien vers le jardin du Mail, aujourd’hui très ténu, sera plus fluide.

Tout en préservant la tranquillité des riverains, le site sera plus convivial pour les promeneurs, deux-roues et autres sportifs.   

Concrètement, après l’abattage d’une partie des platanes, 176 arbres seront plantés (dont 150 tilleuls à petites feuilles et 26 fruitiers d'ornement), 45 platanes seront conservés. Le site comptera donc quelque 221 arbres au total, pour la plupart dans un alignement strict, tous les 8 m, sur un double alignement.

La grande allée centrale sera resserrée (7 m), ménageant des espaces verts au pied des arbres.

Les premiers coups de pelle ont été donnés en mars 2016 pour rénover et déplacer les réseaux existants (eaux usées, gaz...). L'abattage des arbres a eu lieu à l'automne 2016. Les plantations et travaux de voirie se dérouleront d'avril à décembre 2017, pour une livraison des nouveaux espaces début 2018.



LA PROMENADE DU BOUT-DU-MONDE

La promenade du Bout-du-Monde a été entièrement réaménagée, et inaugurée en juin 2016. Situé face au château, avec un point de vue unique sur la Maine, ce site est très fréquenté, notamment par les touristes.

Entre les pavés, du végétal

Un espace piétonnier apaisé a été aménagé en pavés naturels côté château, avec, côté habitations, de larges zones végétalisées conservant les arbres existants. L’équipe d’architectes paysagistes Grether-Phytolab a utilisé un procédé original qui consiste à faire pousser de la végétation entre les pavés, visant à atténuer le caractère minéral de cette promenade de 170 m de long sur 18 m de large.

Le belvédère a en outre été reconfiguré, de manière à ouvrir la vue.

Une brasserie pour l’été

Parallèlement, une opération immobilière à l’angle de la rue Vollier, initiée par la Ville grâce à la vente d’un immeuble non occupé, a permis la construction d’un restaurant et de logements.

Cette brasserie, qui a ouvert en août 2016, propose 100 couverts en salle et 70 en terrasse, sept jours sur sept.