Quartier Belle-Beille

Ce vaste quartier, au cadre naturel exceptionnel, bénéficie d'un programme de rénovation urbaine, dite "rénovation verte du grand Belle-Beille", sur la période 2016-2027.

Trois ambitions, six grands axes d'intervention

Trois ambitions guident le projet de rénovation : améliorer l'habitat, favoriser l'emploi et préserver l'environnement.

La lecture du projet peut se faire à travers 6 grands axes:

  • développer la centralité Beaussier avec la restructuration complète du centre commercial et l’implantation de nouveaux équipements publics
  • conforter la centralité du site Jacques-Tati/Élysée
  • rénover les écoles publiques et les équipements sportifs
  • valoriser les parcs et les entrées de quartier
  • améliorer les liens avec le campus universitaire et le campus du végétal
  • améliorer les liens avec les secteurs d’activités voisins (notamment du Nid-de-Pie)

Les premières opérations

En 2015, une première phase opérationnelle a débuté, portant jusqu'en 2018, avec pour objectifs de:

  • préparer l'arrivée du tramway en 2022
  • réhabiliter 450 à 500 logements
  • construire environ 100 logements
  • construire une chaufferie urbaine au bois
  • créer un pôle dédié à la famille et à la petite enfance dans la centralité Jacques-Tati
  • travailler avec les commerçants du secteur Beaussier pour adapter l’offre aux besoins
  • organiser un pôle de santé sur le secteur Beaussier, avec les professionnels présents
  • restructurer les équipements sportifs

En savoir plus sur le projet et les travaux

Retour sur la rénovation 2004-2014

Au cours de cette première étape de rénovation urbaine, les tours Hamon, qui ne répondaient plus aux attentes des habitants, ont été démolies. Dans le secteur Patton essentiellement, 264 logements locatifs sociaux, 47 logements locatifs privés et 116 logements privés ont été construits, 768 logements ont été réhabilités.

Voies nouvelles, création de pistes cyclables, mails piétonniers… les déplacements ont été repensés. À côté des nouveaux espaces publics, des commerces se sont ouverts, notamment dans le secteur Élysée qui a connu une profonde mutation avec le réaménagement total de la place et la construction de 78 nouveaux logements.

Le tissu économique est dynamisé par le classement du quartier en zone franche urbaine (ZFU), mesure facilitant l'implantation et le développement des entreprises et la création d'emplois.

67 millions d'euros ont été investis dans cette première étape.