Cours Saint-Laud

En tête des grands projets structurants, Cours Saint-Laud ambitionne de créer un nouveau quartier aux usages mixtes. Il participe à redynamiser le centre-ville en organisant son prolongement vers ce pôle gare.

 

Programme immobilier connecté à la gare, proche du centre-ville, Cours Saint-Laud est le nouveau quartier d’affaires d’Angers. C’est un véritable pôle de vie avec ses commerces et services qui est en cours de création, avec en son cœur un parc paysager, en lien direct avec le pôle d’échange multimodal de la gare.

Avec Cours Saint-Laud, le cœur de ville trouve un prolongement vers le sud. Ce projet sera complété par le projet Angers Cœur de Maine, qui partage cette ambition de renforcer le centre d’Angers, vers le nord. Ces deux projets structurants seront accompagnés par la réalisation de la deuxième ligne de tramway d’ici à 2022.

Côté gare, l’immeuble Quatuor 3 et le parking Saint-Laud 2 ont été livrés en 2014. Fin 2018, ces bureaux et commerces côtoieront la Caisse des dépôts, qui s’installera dans les immeubles Quatuor 1 et 2.
Un hôtel quatre étoiles et une résidence étudiante prendront place dans l’immeuble voisin, aux formes arrondies.

De l’autre côté des quais, l’immeuble Linéo et un parc paysager de 8 000 m2 ont été réalisés. De nouvelles surfaces de bureaux et de logements seront créées fin 2017 avec Intencity.
Quant à la place Giffard-Langevin, elle deviendra un espace public majeur du quartier, en lien direct avec le parc. D’autres réalisations s’en suivront dans ce nouveau quartier, jusqu’en 2020 et au-delà.

Les secteurs d’activités les plus représentés sur ce quartier Cours Saint-Laud sont ceux du numérique et de l’assurance. Le site regroupera à terme entre 3 000 et 5 000 emplois.

Emprise totale du projet : 8 ha.

LA PASSERELLE DE LA GARE

Suspendue au-dessus des rails, la nouvelle passerelle de la gare prendra vie début 2020. Ce franchissement piéton améliorera la liaison de part et d'autres des voies ferrées du quartier d’affaires Cours Saint-Laud, tout en permettant une desserte directe des quais depuis la rue.

Formée par un tablier en acier supportant des portiques en bois, cette structure  «  courbe » offre une continuité urbaine entre la place Pierre-Semard et la place Giffard-Langevin.

Début des travaux : fin 2018.

 

CALENDRIER

2020. Livraison de la passerelle de la gare (DFA Feichtinger).
Fin 2018. Livraison de l’hôtel et de la résidence étudiante (Jacques Ferrier architecture), et des immeubles de bureaux Podeliha et Soclova (2018-2019).
Emménagement de la Caisse des dépôts dans les immeubles Quatuor 1 et 2 (Jacques Ferrier architecture).
Fin 2017.
Livraison de l'immeuble Intencity (Anma).
Fin 2016.
Livraison de la résidence Fulton (Bohuon-Bertic).
2016.
Livraison de l’immeuble Quatuor 3 et du parking Saint-Laud 2 (Azéma architectes).
Juillet 2014.
Livraison de l'immeuble Linéo (Barré-Lambot).

5 AMBITIONS À FAIRE VALOIR

Pour séduire constructeurs, entreprises et futurs habitants, le site ne manque pas d’arguments :

Mixité. 70 000 m2 de bureaux, 1 500 m2 de commerces, 350 logements, 8 000 m2 de parc arboré… Le projet Cours Saint-Laud mise sur une mixité des usages pour ce nouveau quartier. 

Multi-modalité. Le quartier est connecté en premier lieu à la gare TGV et TER, mais aussi au réseau autoroutier, avec un accès rapide vers l’A11 (Nantes-Paris), l’A85 (Tours) et l’A87 (La Roche-sur-Yon). Le tramway, les réseaux de bus et autres pistes cyclables confortent cette offre de desserte de qualité.

L’attractivité. Angers possède un secteur tertiaire en pleine croissance et des réseaux d’entrepreneurs actifs, mais aussi trois filières d’excellence internationalement reconnues : numérique et électronique, végétal et agroalimentaire, santé et biotechnologie.

L’architecture. Un signe fort, emblématique de la dynamique angevine, marquant l’entrée de ville et une identité locale symbolisée par la grandeur, la légèreté et le végétal.

L’environnement est préservé, avec le renouvellement et la dépollution d’anciennes friches industrielles, un parc paysager et aménagé de plus de 8 000 m2, ou encore avec des solutions passives telles que protections solaires, ventilation et rafraichissement nocturne naturel, « fenêtres respirantes », etc.


Contacts :