Angers Coeur de Maine

En tête des grands projets structurants, Angers Cœur de Maine est porteur d'une réflexion profonde et globale sur la ville. Il permet aux habitants de renouer avec la rivière, participe à dynamiser le centre-ville, tout en organisant son prolongement vers la zone d'activités de Saint-Serge. L’ambition est portée par le maire, Christophe Béchu, et l'urbaniste François Grether, en charge du réaménagement des rives de la Maine.

Un cœur de ville et d'agglomération renforcé, c'est l'objectif du projet Angers Cœur de Maine. Une ambition accompagnée par la réalisation de la deuxième ligne de tramway d'ici à 2022, mais aussi par la réalisation du projet Cours Saint-Laud, autour de la gare.

Ce projet, mené avec l'architecte François Grether, se décline dans un premiers temps sur deux sites déterminants : Centre-Ville Maine et Quai Saint-Serge.

 

CALENDRIER

Été 2019. Livraison des nouveaux espaces pour le festival des Accroche-coeurs.
Livraison de la patinoire et des aménagements à Saint-Serge.
Fin 2018. Livraison de la place de la Poissonnerie.
4e trimestre 2018. Fin des travaux sur la voie des berges.
Été 2018. Fin des travaux de la couverture du bas de la montée Saint-Maurice et de la rue Boisnet.
4e trimestre 2017. Travaux d'apaisement de la voie des berges.
3e trimestre 2017. Démarrage des travaux d'aménagement à Quai Saint-Serge.
Été 2017. Livraison du nouvel accès au centre-ville et début des travaux de la couverture de la voie des berges.
Printemps 2017. Démarrage des travaux de la nouvelle voie d'accès au centre-ville dans le secteur Ligny/Jean-Turc.
Février 2017. Démolition des halles de la SNCF sur le site de la nouvelle patinoire.
Travaux préparatoires place de la Poissonnerie.

En parallèle des études engagées pour l'aménagement de ces deux premiers sites stratégiques, une réflexion est amorcée pour disposer d'une vue d'ensemble de l'évolution souhaitée pour la ville.


Quatre orientations fondatrices
ont été définies :

1- INSCRIRE LA VOIE DES BERGES DANS LE CADRE URBAIN TRAVERSÉ

Aujourd’hui source de bruit et de pollution, la voie des berges devra être « pacifiée ».

Dans cet objectif, cinq axes de travail sont définis :

  •   revisiter l’organisation des entrées et sorties de la voie des berges ;
  •   diminuer la vitesse de 70 à 50 km/h, pour réduire le bruit, dans la partie la plus urbaine de la voie ;
  •  traiter les abords pour favoriser l’insertion paysagère de la voie des berges ;
  •  adapter la signalétique, aujourd’hui très autoroutière ;
  •  repenser l’éclairage de la voie, et plus largement du long des rives, où s’égrènent les grands sites historiques.

Les interventions seront étalées dans le temps, en donnant la priorité à celles qui sont de nature à amplifier les effets positifs des aménagements prévus à court terme dans le bas du centre-ville et à Saint-Serge.

2- S’APPROPRIER ET QUALIFIER LES RIVES DE MAINE SANS INVESTIR LOURDEMENT

Inventer un Cœur de Maine embelli, dynamique et attractif, passe non seulement par l’aménagement des sites Centre-Ville et Saint-Serge, mais aussi par celui, plus sommaire, des rives et quais de Maine qui ne demandent qu’à être pratiqués.

Objectif : révéler les espaces et donner accès à certains d’entre eux sans engager la collectivité dans de lourds investissements. Pour cela, le principe est de valoriser l’existant : quais Léon-Gambetta et Félix-Faure, rives au pied du château et du pont Confluences, etc.

 Dans cet esprit, la Ville vise également la mise en œuvre concrète du projet de trame verte et bleue. Certaines rives peuvent ainsi être reliées à des couloirs de biodiversité, des circuits piétonniers et cyclistes plus vastes, faisant ainsi le lien avec les boucles vertes ou des sites tels que l’île Saint-Aubin ou le parc Terra Botanica.


3- UNE INTERVENTION DANS LE BAS DU CENTRE-VILLE

L’aménagement du site Centre-ville Maine sera l’occasion d’intervenir au-delà, dans le bas du centre-ville. Cela permettra de limiter le contraste entre de nouveaux espaces publics de grande qualité et un tissu urbain vieillissant.

Trois ambitions seront mises en œuvre :

Conforter un quartier habité

Cela passe par quatre actions :

  •  réhabiliter les logements dégradés, pour l’essentiel de petites locations occupées par des étudiants, jeunes actifs et personnes âgées ;
  • renforcer la fonction résidentielle du centre-ville pour accueillir de nouveaux habitants, en particulier des ménages avec enfants ;
  •   maintenir la mixité sociale, qui fait la particularité du centre-ville d’Angers ;
  •  initier de petites opérations de construction innovantes.


Amplifier la dynamique économique

Les locaux commerciaux en pied d’immeuble trouveront une seconde vie, grâce à l’amélioration du parcours dans l’hyper-centre commerçant.

Valoriser le patrimoine bâti

Très varié et digne d’intérêt, le patrimoine bâti de cette partie du centre-ville peut aujourd’hui donner une impression de dégradation, en décalage avec l’ambition qualitative du projet Angers Cœur de Maine.

La Ville accompagnera les propriétaires, locataires et autre commerçants pour revaloriser ce patrimoine.

 

4- ACCOMPAGNER LE RENOUVELLEMENT DE LA ZONE D’ACTIVITÉS SAINT-SERGE

Ancienne et composite, cette zone d’activités sera maintenue dans sa fonction économique. Mais sa forme sera réinventée, afin d'en faire progressivement un site hybride à mi-chemin entre les sites tertiaires du centre-ville et les zones d’activités de périphérie.

Cette évolution se fera avec les propriétaires et les entreprises. Ils pourront s'impliquer dans la mutation de leurs biens immobiliers, dans un cadre d'aménagement posé par la collectivité.

Ici, plusieurs objectifs sont affichés :

  • faciliter l’enracinement des activités en place ;
  • attirer de nouvelles entreprises pour lesquelles la proximité du centre-ville est une nécessité ;
  • mieux organiser le développement urbain et architectural ;
  •  proposer un cadre de projet qui facilite la mise en œuvre du plan de prévention des risques d’inondation (PPRI).

Cette zone constituera ainsi une vitrine active et attrayante pour le cœur de l’agglomération angevine, complémentaire de l’image et des fonctions qui caractérisent le centre-ville d’Angers et le projet Cours Saint-Laud, à proximité de la gare.