Un nouveau centre de congrès sur les rives de la Maine en 2015

Pour qu'Angers reste dans la course au tourisme d'affaires, le maire et le président de la CCI viennent d'annoncer le projet d'un nouveau centre de congrès à l'horizon 2015.

Partage Viadeo
Publié le 15.03.2010
Le futur centre de congrès sera construit sur le terrain resté vaccant, à côté du théâtre Le Quai.

"Angers doit conserver un temps d’avance sur le marché très concurrentiel des organisateurs de congrès", explique Joël Blandin, le président de la chambre de commerce et d’industrie (CCI). C’est pourquoi Ville et chambre consulaire s’associent pour lancer le projet d’un nouveau centre de congrès. "Rénover l’ancien, qui date de 1983, coûterait 25 millions d’euros sans parvenir à le remettre au niveau des centre les plus récents", constate Jean-Claude Antonini, le maire.

Le nouvel équipement se situera face au château, sur l’espace laissé libre à côté du théâtre Le Quai. "Un emplacement royal…", se réjouit Joël Blandin. "Il sera certainement appelé palais des congrès, car cet équipement jouera dans la cour des grands", poursuit le maire.

L’objectif est de bâtir un projet exemplaire en termes de développement durable et d’offrir des conditions d’accueil idéales à tous ses usagers : congressistes, mais également festivaliers de Premiers Plans, mélomanes de l’orchestre national des Pays-de-la-Loire… Un auditorium de 1500 places avec une acoustique parfaite est envisagé. La jauge de la salle actuelle, 1240 places, se montre régulièrement insuffisante.

Dans le nouvel équipement, on trouvera un nombre important de salles de réunion au profil très modulable et des lieux d’ exposition qui font à ce jour défaut. "Notre objectif est tout simplement de doubler le nombre de congressistes accueillis à Angers, 50000 actuellement chaque année", poursuit Jean-Claude Antonini.

Doubler les retombées économiques

Le touriste d’affaires est aujourd’hui très courtisé. À l’occasion d’un congrès ou d’un séminaire, les cadres d’entreprise découvrent une ville. "Et un jour, si leur activité se développe, ils se rappelleront peut-être qu’Angers est un territoire accueillant", explique le maire. En outre, les congressistes sont aussi consommateurs. On estime à 8 millions d’euros ces retombées économiques pour le territoire angevin. Une somme qui a, elle aussi, vocation à doubler. Et pour héberger les visiteurs, un hôtel trois étoiles de 150 chambres sera intégré au projet. "À la fois proche de la gare et du centre-ville, ce nouvel outil ne peut être qu’une réussite. D’autant qu’il pourra développer des partenariat avec Le Quai pour des spectacles", concluent le maire et le président de la CCI.

Les études vont se poursuivre pendant un an et demi. Le concours d’architectes devrait se dérouler en 2011 et 2012, les travaux débuter fin 2012 pour une ouverture à l’horizon 2015. Coût estimé de l’opération : 46 millions d’euros, et 8 millions pour le parking de 200 places qui accompagnera le projet.

Quant au site actuel de la place Mendès-France, des idées de reconversion existent en partenariat notamment avec l’université. On évoque la possibilité de le transformer en un pôle régional d’enseignement supérieur et d’innovation dans le domaine du tourisme, en s’appuyant sur l’Esthua.