Un centre aqualudique ouvrira au nord d'Angers en 2013

Un centre aqualudique verra le jour à Angers. C’est dans le quartier en plein essor des Hauts-de-Saint-Aubin que ce nouvel équipement pour tous les âges ouvrira en septembre 2013.

Partage Viadeo
Publié le 28.04.2010

Promesse avait été faite. Le centre aqualudique, prévu pour satisfaire au plaisir de l’eau pour tous, verra le jour à Angers. C’est dans le quartier en plein essor des Hauts-de-Saint-Aubin, au nord d'Angers, que la nouvelle piscine sera construite.

Elle pourrait ouvrir pour la rentrée de septembre 2013 et mise sur une fréquentation annuelle de 250000 entrées. Un chiffre qui tient compte de la fermeture de la piscine de la Baumette, érigée il y a cinquante ans déjà!

Cet équipement viendra compléter l’offre apportée aux Angevins par les quatre piscines de quartier (Monplaisir, La Roseraie, Bertin et Belle-Beille) et par les bassins sportifs de Jean-Bouin où les nageurs ont l’habitude de se retrouver tout au long de l’année.

Le projet de centre aqualudique sera davantage conçu "pour un public familial qui ne trouve pas vraiment d’équipement adapté à ses besoins", ainsi que l’a expliqué l’adjoint aux Sports de la Ville d’Angers, Michel Houdbine, lors du dernier conseil municipal du 26 avril.

"Nous souhaitons un équipement de loisirs accessible aux tout-petits, aux enfants, aux adolescents, aux jeunes et aux adultes, nageurs ou non", poursuit-il.

1600 m2 de baignade, avec toboggans et espaces de glisse

Le projet actuel fait état de 5000 m2 dont 1600m2 dédiés à la baignade, en intérieur et en extérieur. "On y trouvera ce qui se fait de mieux : toboggans, espaces de glisse, un vrai espace pour les tout jeunes enfants, ainsi qu’un bassin en plein-air de 50 mètres ouvert toute l’année. Rien n’est définitif mais il pourrait aussi y avoir un restaurant, un espace fitness et balnéo", conclut l’élu.

L'accès au centre aqualudique sera facilité par la proximité du tramway, de parkings relais et du contournement autoroutier.

Un concours d’architectes va être lancé. Début des travaux, début 2012 pour un coût estimé à 27,5 millions d’euros hors taxes.