Le roi René

Amoureux des arts, lui-même écrivain, le roi René fut l'un des mécènes les plus importants, les plus curieux et les plus originaux de la fin du Moyen Age, le seul à pouvoir soutenir la comparaison dans sa passion pour l’enluminure avec le célèbre duc de Berry, commanditaire des Très riches heures.
Certains des livres de sa bibliothèque sont aujourd’hui unanimement considérés comme des chefs-d’œuvre de la peinture occidentale. Plusieurs de ces œuvres, par leur reproduction fréquente dans de nombreux ouvrages grand public à travers le monde ont largement contribué à façonner notre imaginaire collectif du Moyen Age
Comme c’est le cas des magnifiques pleines double-pages peintes, foisonnantes de détails, du célèbre Livre des tournois, écrit par René lui-même et enluminé par son artiste favori, Barthélémy d'Eyck
La Ville d'Angers propose, à l'occasion de cette exposition, une rencontre unique et inédite avec le patrimoine écrit, en présentant des œuvres très célèbres, mais rarement exposées.
Leurs enluminures saisissent le visiteur de par leur qualité et leur éclat, mais aussi par l’écho qu’elles donnent à notre imaginaire du Moyen Age.

Haut de page

Des œuvres présentées pour la première fois en France, dispersés dès la fin du XVe siècle au gré des passions des collectionneurs, les livres du roi René sont aujourd’hui conservés dans des bibliothèques de toute l’Europe.
47 manuscrits et feuillets peints, provenant de 20 prêteurs, seront ainsi exposés.
En partenariat étroit avec le Centre des monuments nationaux, la Ville d’Angers organise l’exposition dans le château d’Angers.
C’est dans cette forteresse du XIIIe siècle, enrichie au XVe siècle par les chapelle, logis et châtelet des ducs d’Anjou, qu’est né et a vécu le roi René, qu’était rangée une grande partie de sa bibliothèque, qu’étaient installés ses peintres favoris et qu’ont pu être enluminés certains de ses plus importants manuscrits.